•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un maire demande les états financiers de la SEMER

L'usine de biométhanisation produira d'ici quelques semaines du gaz naturel liquéfié.

L'usine de biométhanisation de Rivière-du-Loup.

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Patrick Bergeron

Le maire de Saint-Paul-de-la-Croix, Simon Périard, interpelle le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup, Michel Lagacé, pour obtenir les états financiers de la Société d'économie mixte en énergie renouvelable (SEMER) qui gère l'usine de biométhanisation à Rivière-du-Loup.

Dans une lettre envoyée au préfet, mais aussi aux médias régionaux, le maire de Saint-Paul-de-la-Croix demande les états financiers en plus des études qui ont mené à la décision de construire une usine de biométhanisation. Sans se dire contre la biométhanisation, Simon Périard se questionne sur la viabilité d'une telle infrastructure dans la région.

Le maire Simon Périard, les bras croisés, sourit à la caméra devant la porte d'entrée de salle municipale de Saint-Paul-de-la-Croix.

Le maire de Saint-Paul-de-la-Croix, Simon Périard

Photo : Radio-Canada / Jérôme Lévesque-Boucher

Selon lui, les distances à parcourir pour effectuer la collecte des matières dans les bacs bruns sur le territoire et le transport du gaz naturel vers les grands centres nuisent à la valeur environnementale du projet.

Je me demande si ces aspects ont été pris en considération. Est-ce que les dépenses pour ce projet étaient justifiées ?

Simon Périard, maire de Saint-Paul-de-la-Croix

Le préfet de la MRC de Rivière-du-Loup et président de la SEMER, Michel Lagacé, avoue ne pas comprendre le geste du maire Périard. Selon lui, il aurait été beaucoup plus productif de poser la question lors d'une séance du conseil de la MRC plutôt que de lancer la discussion sur la place publique.

Le président de la SÉMER, Michel Lagacé

Le président de la SÉMER, Michel Lagacé

Photo : Radio-Canada / Patrick Bergeron

Il n'a posé que 4 questions depuis son élection. Il aurait tout avantage à s'impliquer davantage à la MRC

Michel Lagacé, président de la SEMER

Jusqu'à présent, les dirigeants de la SEMER ont toujours refusé de rendre publics les états financiers. Selon eux, ils ne sont pas tenus de le faire puisque certaines informations touchent une entreprise privée qui est actionnaire du projet.

Michel Lagacé rappelle toutefois qu'au 31 décembre 2017, le déficit de la SEMER était de 6,2 millions de dollars. Jusqu'à présent, l'usine n'a toujours pas produit de gaz naturel liquéfié.

Au cours des derniers mois, des demandes d'aides financières ont été formulées au gouvernement provincial pour l'achat de nouveaux équipements qui permettraient de produire du gaz naturel comprimé plutôt que du gaz naturel liquéfié.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Bas-Saint-Laurent

Matières résiduelles