•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La pluie abondante nuit aux agriculteurs

Une femme devant un enclos contenant des vaches.

L'agricultrice Kim-Jo Bliss rapporte que la pluie abondante complique la vie des producteurs agricoles de la région de Rainy River depuis un mois.

Photo : CBC/Jeff Walters

Radio-Canada

Selon Kim Jo Bliss, une agricultrice et chercheuse, le temps froid et pluvieux des dernières semaines retarde considérablement les récoltes de plusieurs céréales dans la région de Rainy River, à l’ouest de Thunder Bay.

Mme Bliss explique que la vallée de la rivière à la Pluie, qui forme une partie de la frontière entre l’Ontario et le Minnesota, a reçu environ 250 mm de pluie depuis la mi-août.

Les cultivateurs qui font pousser du blé, de l’orge, de l’avoine ou du canola ont été particulièrement touchés par les conditions météorologiques de la fin de l’été.

Ces gars sont à bout de nerfs, raconte-t-elle. Ça veut dire que [...] la qualité des grains commence à baisser.

Elle donne l'exemple d’un agriculteur qui avait prévu vendre son blé pour qu’il serve à la production d’aliments destinés à la consommation humaine, mais qui sera plutôt utilisé pour nourrir du bétail.

Il y a même un risque que ce blé perde toute sa valeur, souligne-t-elle.

Mme Bliss, qui cultive la terre dans la région d’Emo depuis 1988, affirme que c’est la première fois que certaines des céréales n’ont pas encore été récoltées aussi tard en septembre.

Une mauvaise récolte due à des conditions météorologiques défavorables est une chose difficile à accepter pour de nombreux agriculteurs, affirme Mme Bliss.

C’est dur pour ton portefeuille, c’est dur pour toi mentalement.

Kim-Jo Bliss, agricultrice

Elle a ajouté que les éleveurs de bovins ressentent également les effets de la météo, car les activités typiques à cette période de l’année, comme le sevrage et la vente du bétail, sont plus difficiles lorsqu’il pleut abondamment.

Nous avons besoin de soleil, conclut-elle.

Avec les informations de CBC

Nord de l'Ontario

Agriculture