•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les élections de Matimekush-Lac John sont invalidées

Une vue de la communauté de Matimekosh-Lac John

Une vue de la communauté de Matimekosh-Lac-John

Photo : Gracieuseté / Luc André

Alix-Anne Turcotti

Les élections du 4 juillet dernier dans la communauté innue de Matimekush-Lac John sont invalidées. C'est la décision du comité d'appel réuni à la suite de contestations des résultats, notamment par le chef défait, Tshani Ambroise.

Pour invalider le vote, le comité invoque le fait que la présidente des élections aurait ignoré un article clé des procédures électorales de la communauté. Cet article stipule que seul un membre de la bande qui réside depuis plus d'un an dans la communauté, avant le déclenchement des élections, est éligible comme candidat.

Le secrétaire pour le comité d'appel, Luc Laîné, précise cependant que la présidente était de bonne foi.

Elle croyait que la charte fédérale et la charte provinciale et aussi quelques décisions récentes de la Cour suprême du Canada avaient préséance sur la disposition prévue dans les règles de procédures de Matimekush. Donc de son propre chef, la présidente d’élection a décidé de ne pas appliquer le critère, déclare-t-il.

Tshani Ambroise contestait l’élection du nouveau chef, Réal Mckenzie, qui habitait, selon lui, à l'extérieur de la communauté.

Le secrétaire pour le comité d'appel, Luc Laîné, ajoute que cette décision entraîne la dissolution du conseil. On vit dans une société de droit et rien n’empêche que la décision du comité d’appel puisse aller devant une cour qui est compétente pour entendre une telle cause.

Le conseil est donc dissous tandis que l'administration prend le relais. De nouvelles élections devraient être déclenchées prochainement à moins que la décision du comité d'appel ne soit contestée.

Tshani Ambroise avait déjà fait savoir son intention de contester la légitimité du comité. Il estime que le président et nominateur du comité serait un proche de Réal Mckenzie. 

On va continuer d'aller en cours d'appel. Bien sûr, il faut suivre la manière de procéder du comité. Aussitôt qu'ils auront donné leur réponse, on aura 14 jours pour déposer ça devant la Cour d'appel fédérale, avait déclaré Tshani Ambroise.

Tshani Ambroise s’est cependant réjoui de la décision du comité d'appel. Il espère désormais que des élections se tiendront rapidement.

Réal Mckenzie disait attendre la décision du comité d’appel avant de réagir à la contestation de Tshani Ambroise. 

Avec les informations de Nicolas Lachapelle

Côte-Nord

Autochtones