•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une conférence pour bousculer l’industrie énergétique

Une femme est visible sur trois écrans géants. Le reste de la salle est plongé dans l'obscurité.

La conférence vise à insuffler de nouvelles idées et technologies dans le secteur de l'énergie.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Radio-Canada

Sur la scène, un groupe d’experts automobiles discute de l’immense potentiel du marché des véhicules électriques. Dans la salle, les centaines de personnes attentives travaillent majoritairement pour l’industrie pétrolière, un secteur qui dépend de la persistance de la demande de l’essence. Une contradiction apparente, voici ce qui résume le mieux la conférence « Energy disruptors », qui se tient mardi et mercredi à Calgary.

Le but, annoncé dès le titre « Les perturbateurs de l’énergie », est de faire tomber les murs entre les différentes facettes de l’industrie énergétique pour trouver ensemble une voie vers la transition énergétique. 

Nous voulons apporter de nouvelles perspectives parce que nous avons les mêmes discussions depuis trop longtemps, explique la cofondatrice de la conférence, Holly Ransom. 

Un piédestal pour le renouvelable

Au programme de la conférence, aucune mention des mots pipeline ou Trans Mountain, pourtant des incontournables des discussions énergétiques en Alberta. 

Une grande place est donnée aux énergies renouvelables, à l’intelligence artificielle et aux autres technologies qui promettent de révolutionner la production et la consommation d’énergie. 

Au début, les gens nous demandaient si nous étions antihydrocarbures, mais ce n’est pas le cas. Nous croyons que le système énergétique est au bord d’une énorme révolution. Comment est-ce que nous développons l’industrie des hydrocarbures de manière responsable tout en explorant les nouveautés du secteur?, affirme l’autre fondateur de la conférence, Graeme Edge.

Innover pour mieux communiquer

Même au stand de Shell, le pétrole est quasiment absent. Le géant énergétique publicise ses opérations dans l’exploration gazière et l’hydroélectricité. 

Le logo de Shell (un coquillage) se trouve sur une voiture aux allures futuristes.

La pétrolière Shell est présente à la conférence pour promouvoir son engagement dans les énergies renouvelables.

Photo : Radio-Canada / Tiphanie Roquette

Juste à côté, Dan Balaban, le président de l’entreprise en énergies renouvelables Greengate Power, ne fanfaronne cependant pas. Son industrie a réussi à se défaire de plus en plus des subventions gouvernementales, mais il reste beaucoup de travail à faire en Alberta pour informer le public. 

Son entreprise a ainsi créé un jeu de réalité virtuelle pour immerger les visiteurs dans son prochain projet de ferme solaire. C’est important d’avoir une vision au-delà des hydrocarbures. C'est inspirant d'entendre ce qu’il se passe ailleurs dans le monde, dit-il.

Selon les organisateurs, 20 entreprises émergentes ont été créées après que leurs créateurs se furent rencontrés durant la première édition de la conférence, l'année dernière.

Alberta

Énergie