•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La MRC d’Abitibi inaugure sa plateforme de compostage

Les représentants des 12 municipalités de la MRC d'Abitibi tiennent un ruban rouge qui vient tout juste d'être coupé lors de l'inauguration de la plateforme de compostage.

12 municipalités de la MRC d’Abitibi ont collaboré à la concrétisation du projet de plateforme de compostage.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Thomas Deshaies

Les élus de la MRC d’Abitibi ont procédé mardi matin à l’inauguration de la plateforme de compostage, un projet de 2,2 millions de dollars qui a nécessité plusieurs années de travail.

Ce sont 12 municipalités de la MRC d’Abitibi qui ont collaboré à la concrétisation du projet de plateforme de compostage. Certaines ont plutôt préféré envisager d’autres alternatives.

Un gros amas de compost sur un terrain plat entouré d'arbres.

La MRC souhaitait récolter 375 tonnes en 5 ans, mais 355 tonnes ont déjà été récoltés en quatre mois d’opération.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

Alors que la MRC espérait récolter 375 tonnes en 5 ans, ce sont 355 tonnes qui ont déjà été récoltées en quatre mois d’opération.

Une situation qui réjouit le préfet de la MRC, Sébastien D’Astous. C’est grâce à nos citoyens qui sont à l’écoute puis qui font attention. Les gens étaient prêts, étaient rendus là, s’est-il exclamé.

La plateforme a été conçue avec une capacité de stockage importante. C’est un projet qui est un petit peu surdimensionné par rapport aux besoins des 12 municipalités, a précisé M. D’Astous. Mais ça ouvre la porte à la possibilité d’augmenter la capacité en compost.

Prochaine étape, les commerces et les multilogements

Dans un second temps, les municipalités de la MRC devront s’affairer à étendre la collecte aux commerces, industries et multilogements de leur territoire. Faut s’assurer que la collecte se fasse bien, c’est la prochaine étape, a précisé M. D’Astous.

Terrain plat avec des amas de compost au fond.

Après plusieurs années, la MRC d'Abitibi a inauguré la plateforme de compostage le 17 septembre 2019.

Photo : Radio-Canada / Thomas Deshaies

L’équipe de la MRC en est encore à peaufiner sa « recette » pour assurer la production d’un compost de qualité. La technicienne en environnement à la Ville d’Amos, Isabelle Dufresne, espère que le compost pourra ensuite être redistribué aux citoyens.

Ça va être après le tamisage. On va regarder si à l’intérieur s’il y a des tranchants, des coupants, des petites broches. S’il y en a trop, on ne pourra pas s’en servir pour le privé, mais les municipalités le pourront, a-t-elle expliqué.

Depuis le début de la collecte, Mme Dufresne observe une amélioration quant à la qualité de matières envoyées au compostage. Quoique l’équipe de la MRC doit toujours régulièrement retirer du plastique.

C’est sûr qu’on retrouve des contaminants, ça va toujours nécessiter de la sensibilisation, on y va en continu, mais les gens font très bien cela, a-t-elle conclu.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Abitibi–Témiscamingue

Matières résiduelles