•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Plus de 55 millions de Canadiens en 2068, prévoit Statistique Canada

Des gens marchent sur un trottoir à proximité de commerces.

L'immigration devrait être le principal moteur de la croissance de la population dans les 50 années à venir.

Photo : Radio-Canada

Laurent Pirot

Le Canada pourrait compter environ 55 millions d’habitants en 2068, contre 37,1 millions en 2018, selon les projections démographiques publiées par Statistique Canada. L’Ontario resterait, de loin, la province la plus peuplée, mais c’est l’Alberta qui devrait voir sa population augmenter le plus rapidement.

Une immigration soutenue devrait être le moteur principal de cette croissance pour les 50 prochaines années, explique Statistique Canada.

La population canadienne continue à croître, même si la population d’autres pays du G7 va plutôt afficher un ralentissement, voire parfois une décroissance de population.

Jonathan Chagnon, démographe à Statistique Canada

Selon les différentes hypothèses envisagées par les démographes de Statistique Canada, la population du pays devrait se situer entre 44,4 millions et 70,2 millions en 2068.

Le scénario de croissance moyenne aboutit à une population de 55,2 millions. Cependant, afin d'éviter des imprécisions dans ses calculs, Statistique Canada a choisi de limiter aux 25 prochaines années ses prévisions pour les provinces.

18 millions d’Ontariens

L’Ontario devrait être la province la plus peuplée avec plus de 18 millions d’habitants en 2043, soit près du double de la population québécoise, qui devrait atteindre 9,5 millions d’habitants la même année.

Des piétons déambulant rue Sainte-Catherine, à Montréal.

La proportion de Québécois à l'échelle du pays sera en baisse.

Photo : Radio-Canada / Martin Thibault

Recul de la place du Québec

Le taux de croissance démographique du Québec pourrait bien être inférieur à celui du reste du pays. Statistique Canada anticipe un recul de la proportion de la population du Québec au sein de la population canadienne totale : elle pourrait passer d’environ 23 % en 2018 à un peu plus de 20 % en 2043.

L’Alberta dynamique

L’Alberta connaîtra une croissance de sa population plus rapide que les autres, quel que soit le scénario retenu. Il y avait environ 4,3 millions d’Albertains en 2018. Ils pourraient être entre 6 millions et 7,3 millions dans 25 ans.

La population albertaine est plus jeune et a plus d’enfants, note Statistique Canada. L'Alberta attire aussi beaucoup d’immigrants venus de l’étranger et devrait continuer à recevoir des Canadiens venus des autres provinces.

La population de l’Alberta pourrait bien dépasser celle de la Colombie-Britannique au cours des 25 prochaines années.

Le Manitoba et la Saskatchewan verront également leur population augmenter. En général, dans les Prairies, la fécondité est plus forte que dans les autres provinces canadiennes, relève Jonathan Chagnon pour expliquer une partie de cette hausse.

Vieillissement en Atlantique

Dans les provinces de l’Atlantique, la population va augmenter bien plus lentement qu’ailleurs dans les prochaines années, en raison du vieillissement de la population et du fait que ces régions attirent moins d’immigrants.

Le nombre de décès a déjà commencé à surpasser le nombre de naissances dans la plupart des provinces de l’Atlantique, constate Jonathan Chagnon.

Statistique Canada juge que la population de Terre-Neuve-et-Labrador devrait reculer dans tous les scénarios retenus. La Nouvelle-Écosse et le Nouveau-Brunswick pourraient aussi perdre des habitants dans certaines circonstances.

Jeunesse des territoires

En 2043, les trois territoires continueront de comporter les populations les plus jeunes du Canada. La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus ne devrait pas dépasser 9 % au Nunavut et 17 % dans les Territoires du Nord-Ouest, relèvent les démographes.

Un groupe de personne âgées assis autour d'une table dans une résidence pour personnes âgées.

En 2068, le groupe des 65 ans et plus pourrait représenter près de 30 % de la population totale.

Photo : iStock

Le vieillissement s’accélère

D’ici à 2030, les baby-boomers auront dépassé l’âge de 65 ans, ce qui aura un impact sur le vieillissement de la population. En 2068, au moins un Canadien sur cinq aura 65 ans ou plus.

Le nombre de centenaires va augmenter plus rapidement encore. Ils seront entre 65 000 et 114 000 en 2065, estime Statistique Canada.

Ça va mettre une pression accrue sur les systèmes de pensions et les systèmes hospitaliers, affirme Jonathan Chagnon.

Alberta

Démographie