•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Francis Ouellette remporte le Prix du récit Radio-Canada 2019

Portrait en noir et blanc du distributeur de films et auteur Francis Ouellette, en contre plongée.

Le distributeur de films et auteur Francis Ouellette

Photo : D.R.

Radio-Canada

Francis Ouellette est le lauréat du Prix du récit Radio-Canada 2019 pour son récit Berce-toi Raymonde. Le jury, composé de Marie Laberge, Naomi Fontaine et Jean Marc Dalpé, a choisi de récompenser « la vitalité de sa prose et la justesse de la langue de son narrateur ».

Une enfance à la fois violente et magnifique

L'auteur a grandi dans le Centre-Sud des années 80, un quartier populaire de Montréal terrifiant et grandiose, en proie à des problèmes d'itinérance, de gangs de rue, de prostitution et de drogues, que certains appelaient encore à l'époque le Faubourg à m’lasse.

Mon enfance et adolescence là-bas, à la fois violentes et magnifiques, m’ont teinté jusqu’à la moelle.

Francis Ouellette

Ne sachant rien de son père, élevé par une mère toxicomane, alcoolique, à ses heures fille de joie, mythomane de haut vol, et assoiffée d’amour et de douceur , Francis Ouellette a développé une capacité à faire attention aux autres, à les observer et à trouver du beau dans ce qui est souvent considéré comme laid.

Le syndrome de l'imposteur

Toute sa vie, il a voulu être auteur. Le hasard a fait qu’il a été chargeur de camions, clown, père Noël de centres commerciaux, commis de club vidéo, agent de sécurité, éducateur en garderie, scénariste de bande dessinée, poète raté, critique de cinéma, pour finalement s’occuper de la distribution de films.

Bien qu'il écrive depuis la deuxième année du primaire, au moins un paragraphe tous les jours, il a toujours eu l’impression de n’avoir rien à raconter, [...] de n’avoir aucun outil pour le faire.

Je n’ai jamais pensé que je pouvais devenir écrivain. Je n’ai jamais pensé que j’avais le talent pour le devenir.

Francis Ouellette

Écrire avec de l'amour

À 42 ans, il a finalement décidé d'écrire pour de vrai, avec de l’amour. C'est ainsi qu'est né le récit Berce-toi Raymonde, fabuleux hommage à sa grand-mère écrit en 24 heures.

Pour moi, elle est l’incarnation même de la beauté et aussi de la misère du milieu dont je suis issu. Je voulais qu’elle revive un peu, dans toute sa splendeur et sa candeur.

Francis Ouellette

Pour l'auteur, écrire ce récit, c’était accepter que la douleur et la honte puissent cohabiter pleinement avec la douceur et la fierté et ouvrir des valves d’habitude fermées à bloc.

L’écriture, c’est parfois aussi un outil de guérison, un exorcisme.

Francis Ouellette

Une bourse de 6000 $ et un séjour d'écriture à Banff

Pour le jury, Berce-toi Raymonde réussit en quelques pages à nous faire le croquis d’une galerie de personnages du Centre-Sud en nous présentant sa grand-mère, une femme excentrique et attachante.

Nous applaudissons le ton souvent ironique, voire caustique, mais qui ne verse jamais dans le mépris. Tout le texte est imprégné de l’affection de l’auteur pour la faune qu’il nous donne à voir en mettant en parallèle le jour des funérailles de Raymonde et celui de sa victoire au bercethon dans le même sous-sol d'église deux ans plus tôt.

Le jury du Prix du récit Radio-Canada 2019 : Marie Laberge, Naomi Fontaine, Jean Marc Dalpé

À titre de lauréat du Prix du récit Radio-Canada 2019, Francis Ouellette recevra une bourse de 6000 $, offerte par le Conseil des arts du Canada. Il profitera également d'une résidence d'écriture de deux semaines au Banff Centre des arts et de la créativité, en Alberta, où il compte travailler sur un recueil de nouvelles fantastiques situées à différentes époques, mais toutes dans le quartier Centre-Sud.

Il sera reçu en entrevue à l'émission Plus on est de fous, plus on lit!, animée par Marie-Louise Arsenault sur les ondes d'ICI Première, jeudi 26 septembre 2019.

Les quatre finalistes du Prix du récit Radio-Canada 2019 se partageront 4000 $, offerts par le Conseil des arts du Canada. Voici ces finalistes :

Quant à la lauréate de langue anglaise (CBC Nonfiction Prize), il s'agit de Jenny Boychuck, de Victoria, en Colombie-Britannique. On peut lire son texte Slow Violence (Nouvelle fenêtre) sur le site de CBC Books.

Véritable tremplin pour les écrivaines et écrivains canadiens, les Prix de la création Radio-Canada (Nouvelle fenêtre) sont ouverts à toute personne qui écrit, de façon amateur ou professionnelle. Ils récompensent chaque année les meilleurs récits (histoires vécues), nouvelles et poèmes inédits soumis au concours.
Vous aussi, vous écrivez?
Participez à l'un de nos concours littéraires!



Livres

Arts