•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Casino : un dîner entre Labeaume et Sioui

Hôtel-musée des Premières Nations à Wendake

L'idée d'un casino aménagée à l'Hôtel-musée des Premières Nations, à Wendake, a récemment été évoquée.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Régis Labeaume n'est pas surpris que le chef Konrad Sioui ait été piqué au vif par les déclarations du maire de Québec, farouchement opposé à un projet de casino à Wendake.

Labeaume craint notamment que l’arrivée d’un casino dans la région de Québec engendre des problèmes de criminalité.

Le grand chef Sioui y perçoit pour sa part de l'ingérence et des commentaires teintés de préjugés. Le maire a néanmoins réitéré le fond de sa pensée mardi matin.

« Je m’attendais à ce genre de réaction-là. C’est une défense automatique : colonialisme, préjugés. Mais ceci dit, je vais continuer à dire ce que j’ai à dire, à penser ce que je pense. Ça fait partie de mes convictions profondes ».

Je pense seulement que je prends mes responsabilités de maire de Québec. Je pense vraiment que je fais ma job.

Régis Labeaume, maire de Québec
Le grand chef de la Nation Huronne-Wendate, Konrad Sioui

Le grand chef de la Nation Huronne-Wendate, Konrad Sioui

Photo : Radio-Canada

Relations tendues, mais pas rompues

Si les relations semblent tendues, elles ne sont toutefois pas rompues. Le maire Labeaume a d’ailleurs mentionné qu’un dîner est prévu entre les deux politiciens.

« Je ne sais pas s’il va vouloir encore payer le lunch. Konrad, j’espère que tu vas vouloir encore payer le lunch, comme tu l’avais dit », a-t-il lancé à la blague.

On ne commencera pas à s’insulter. Je veux juste que ça ne se fasse pas.

Régis Labeaume, maire de Québec
Le maire de Québec, Régis Labeaume.

Le maire de Québec, Régis Labeaume

Photo : Radio-Canada

Bientôt la liste d’épicerie de Labeaume

Le maire Labeaume devrait par ailleurs présenter la semaine prochaine sa liste des demandes pour la ville de Québec aux chefs des partis politiques en vue de l'élection du 21 octobre.

Le maire peaufine les derniers détails, selon ses dires. Il n’est pas inquiet pour la réalisation du projet de transport structurant s’il devait y avoir un changement de gouvernement.

Politique municipale

Politique