•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La « catastrophe » des maladies chroniques guette le Québec

Le reportage de Nicole Germain

Photo : Shutterstock

Félix Morrissette-Beaulieu

Plus d'un million d'adultes québécois vivent avec au moins deux maladies chroniques, selon une étude de l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Une réalité qui accentuera la pression sur le réseau de la santé.

La première étude de l'INSPQ sur la multimorbidité, à savoir le cumul de maladies chroniques chez une même personne, démontre que 20 % des Québécois en souffrent. Un ratio qui grimpe à 50 % pour les 65 ans et plus.

Les plus jeunes touchés

Les 25-64 ans sont également nombreux à souffrir d'au moins deux maladies chroniques.

Ce groupe d’âge représente environ 4 millions d’individus, constate le biostatisticien à l’INSPQ et auteur de l'étude, Marc Simard.

Près d'un adulte multimorbide sur deux au Québec a moins de 65 ans.

Le fardeau sur le système de santé, déjà ressenti dans les hôpitaux, prendra de l’ampleur avec le vieillissement de la population, prévient le statisticien. Ce vieillissement est plus accentué au Québec qu'ailleurs au pays.

En vivant plus longtemps, ça augmente les probabilités qu'ils soient atteints de maladies chroniques additionnelles.

Marc Simard, biostatisticien à l’INSPQ

Déjà, parmi les 1,1 million de Québécois atteints d'au moins deux maladies chroniques, près de 600 000 en cumulent plus de trois.

« Catastrophique »

Cette étude vient corroborer la situation dans les hôpitaux du Québec, selon Paul Poirier, cardiologue à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec. Le système de santé peine à soutenir ce nombre grandissant de patients multimorbides.

Le système de santé n'a plus les moyens de ses ambitions.

Le Dr Paul Poirier, cardiologue à l’Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Si tu as 30 ans et que tu as deux pathologies chroniques, tu as l'espérance de vie de 80 ans. Tu vas les traîner pendant 55 ans. C’est catastrophique, déplore le médecin spécialiste.

Outre le vieillissement de la population, d'autres facteurs expliquent cette hausse, dont la défavorisation sociale.

[Les gens défavorisés] ont plus de stress pour savoir s'ils mangent à la fin du mois. Ils mangent moins bien. Ils font moins d'activité physique. Ils travaillent 16 h par jour et dorment moins bien. Tout ça, tu hypothèques ta santé, constate Dr Poirier.

C'est pourquoi l'étude de l’INSPQ invite les intervenants de la santé à miser sur la prévention afin de freiner ce problème de santé publique.

Paul Poirier, cardiologue à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec.

Paul Poirier, cardiologue à l'Institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec

Photo : Radio-Canada

Vivre avec huit maladies

André Beauchamp, PDG de l’Aide aux personnes obèses et handicapées du Québec (APOHQ) et du Centre de distribution d’aides techniques, vit avec huit maladies chroniques.

Opéré dans les années 1980 pour de l’obésité morbide, il est aux prises avec le diabète depuis 20 ans et doit prendre une vingtaine de médicaments par jour.

Avec les années, mon obésité a apporté du diabète type 2, je fais de l’insuffisance rénale. J’ai un défibrillateur. J’ai fait de l’apnée du sommeil.

André Beauchamp, PDG de l’Aide aux personnes obèses et handicapées du Québec

Vivre avec huit maladies chroniques

Devoir conjuguer toutes ces maladies a fait de la vie de M. Beauchamp un combat quotidien. Ce n’est pas facile […] Tous les jours, je vais au CLSC pour faire des pansements. Chaque mois, je vais à la clinique déambulatoire pour des prises de sang pour voir s’il y a des bactéries. Tu es toujours sur le qui-vive.

Je suis limité à prendre plus de temps. Il faut toujours, quand je vais quelque part, que je pense à l'accessibilité. Ta vie est toujours en programmation, confie André Beauchamp.

Beaucoup reste à faire selon lui pour mieux accueillir les personnes lourdement malades au Québec.

Exemples de maladies chroniques :

  • Obésité
  • Anémie
  • Arthrite
  • Diabète
  • Cancer métastatique
  • Dépression
  • Démence et Alzheimer
  • Maladies cardiovasculaire et cérébro-vasculaire (hypertension, arythmie, ACV)
  • Maladies respiratoires (Asthme,  apnée du sommeil)
  • Sida/VIH
  • Maladies rénales
  • Parkinson
  • Paralysie
  • Psychose

L’Institut national de Santé publique a utilisé les données inscrites entre le 1er avril 2012 et le 31 mars 2017. L’étude a été publiée en août dernier.

Avec des informations de Nicole Germain

Québec

Santé publique