•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les conservateurs veulent contribuer davantage aux REEE

M. Scheer prend la parole derrière un lutrin.

Le chef conservateur, Andrew Scheer, a fait un arrêt à Winnipeg, mardi.

Photo : La Presse canadienne / Frank Gunn

Radio-Canada

Le chef conservateur, Andrew Scheer, qui s’était arrêté dans une école de coiffure de Winnipeg, mardi matin, promet d'augmenter la contribution du gouvernement fédéral aux régimes enregistrés d'épargne-études (REEE).

Un gouvernement conservateur ferait passer la contribution d'Ottawa aux REEE de 20 à 30 % de chaque dollar épargné par la famille du futur étudiant.

La contribution fédérale annuelle maximale passerait ainsi de 500 à 750 $, et la contribution maximale à vie de 7500 à 12 000 $.

De plus, les parents à faible revenu toucheraient 50 % sur la première tranche de 500 $ investis par année, contre 40 % en ce moment.

La plupart des Canadiens ne peuvent pas juste faire un chèque pour payer les frais de scolarité et les manuels scolaires, a souligné M. Scheer. Pour la plupart des parents, envoyer leurs enfants à l'université ou dans des écoles professionnelles vient après des années d'épargne.

En augmentant le REEE, un nouveau gouvernement conservateur va aider encore plus de Canadiens à donner un bon départ à leurs enfants, a-t-il soutenu.

Chaque dollar compte, a insisté le leader conservateur. Commencer à épargner tôt, même un petit montant, et cotiser tous les mois peut faire une immense différence au fil du temps.

Selon des données publiées par le parti, un couple qui contribue à un REEE à raison de 25 $ par mois après la naissance d'un enfant recevrait 1620 $ en bourses fédérales lorsque l'enfant attendra sa majorité.

Cette mesure conservatrice entrerait en vigueur dès 2022. Au dire du Directeur parlementaire du budget, ce programme coûterait environ 600 millions de dollars par année au Trésor public.

Notre dossier Élections Canada 2019

Un programme pour les parents aisés?

En 2017, 3,8 milliards de dollars ont été retirés de REEE pour payer les coûts de la scolarité de plus de 431 000 élèves et étudiants, selon des données gouvernementales.

En réaction à l'annonce conservatrice, des responsables libéraux ont évoqué une étude de Statistique Canada qui démontre que ce programme profite beaucoup plus largement aux familles aisées.

Cette étude, réalisée en 2017, a révélé que dans les familles avec un enfant de moins de 18 ans, les taux d'intérêt et les montants moyens versés étaient plus importants pour ceux qui étaient davantage en moyens.

Avec les informations de La Presse canadienne, et CBC

Politique fédérale

Politique