•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ligne Manitoba-Minnesota : 250 travailleurs attendus près de La Broquerie

Une pelle mécanique est dans une zone de construction, devant une pile de palettes en bois.

La construction de la ligne de transmission d'Hydro-Manitoba a été lancée dans le sud-est du Manitoba, malgré les résistances de résidents et des communautés autochtones.

Photo : Radio-Canada / Justin Fraser

Radio-Canada

Quelque 250 employés de la construction sont attendus à La Broquerie à la fin du mois de septembre pour amorcer les travaux de la ligne de transmission d’Hydro-Manitoba, Manitoba-Minnesota.

Ils sont déjà une cinquantaine installés dans le camp de travailleurs de l'entreprise Vallard, près de la municipalité rurale du sud-est du Manitoba.

Le gouvernement manitobain a approuvé la licence relative à l'environnement du projet d'Hydro-Manitoba en avril. Ottawa a emboîté le pas au mois de juin.

Le projet de 453 millions de dollars, qui vise à augmenter la capacité d'exportation d'électricité vers les États-Unis, a toutefois soulevé des inquiétudes.

Lors de son approbation, des habitants craignaient d’être dérangés par le bruit lié à la présence du camp de travailleurs.

Personne n’a remarqué qu’ils étaient là, répond le porte-parole d’Hydro-Manitoba, Bruce Owen, qui affirme que le camp respecte les réglementations municipales et environnementales. 

La propriétaire de Frantz Inn, à Steinbach, Josette Roch, estime que ce projet est bénéfique pour l’économie locale.

Dans quelques semaines, il y a avoir une augmentation. On a déjà plusieurs chambres d’hôtel qu’ils [les travailleurs] occupent, ils viennent manger, ils viennent boire un peu… pas trop. Ils travaillent fort, dit-elle.

Le préfet de la Municipalité rurale de La Broquerie, Lewis Weiss, affirme lui aussi ne pas avoir constaté d’inconvénient lié à la présence des travailleurs.

Les communautés autochtones avaient de leur côté également émis des réserves quant au projet d’Hydro-Manitoba.

La ligne de transmission commencera près de la municipalité rurale de Rosser, passera au sud de Winnipeg pour rejoindre la frontière américaine. 

Une carte du sud-est du Manitoba où on peut voir le passage de la ligne de transmission d'Hydro-Manitoba, Manitoba-Minnesota.

Hydro-Manitoba fait installer des câbles de haute tension entre la région de Winnipeg et le Minnesota, aux États-Unis, pour vendre son surplus d'énergie.

Photo : Radio-Canada

Elle constitue le dernier maillon de la chaîne de production d’hydroélectricité des centrales du nord du Manitoba jusqu’aux États-Unis. 

La ligne de transmission permettra à Hydro-Manitoba de faire passer sa capacité d’exportation d’électricité de 2300 mégawatts à 3185 mégawatts.

Le gouvernement provincial prévoit de mener à terme les travaux en juin 2020.

Avec les informations de Chantallya Louis

Manitoba

Énergies renouvelables