•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le député Sonny Gallant devient chef intérimaire du Parti libéral de l'Î.-P.-É.

Sonny Gallant à son bureau de circonscription durant la campagne électorale de 2019

Le député libéral Sonny Gallant

Photo : Radio-Canada / Julien Lecacheur

François Pierre Dufault

Le Parti libéral de l'Île-du-Prince-Édouard a un nouveau chef par intérim. Sonny Gallant, le député de la région Évangéline, a accepté de prendre les rênes du parti jusqu'à la sélection d'un chef permanent.

Le conseil provincial du parti a arrêté son choix sur le député d'origine acadienne lors d'une rencontre à huis clos qui a eu lieu à Cornwall, près de Charlottetown, lundi soir.

C'est avec beaucoup d'enthousiasme et d'appréciation que j'accepte le rôle de chef par intérim, a déclaré Sonny Gallant, dans un communiqué. Au cours des semaines et des mois à venir, j'ai hâte de travailler avec les membres de mon caucus et l'ensemble de nos membres pour bâtir notre parti, d'un bout à l'autre de l'île.

Le Parti libéral, qui a été au pouvoir de 2007 jusqu'aux élections d'avril dernier, ne compte plus que six députés à l'Assemblée législative de l'Île-du-Prince-Édouard. Il forme la deuxième opposition, derrière le Parti vert.

« Du pain sur la planche »

Le nouveau chef par intérim dit qu'il veut rencontrer les militants dans les 27 circonscriptions de la province le plus rapidement possible afin d'amorcer la reconstruction du parti. Nous avons du pain sur la planche, concède-t-il.

Sonny Gallant a été élu pour la première fois dans la circonscription d'Évangéline-Miscouche en 2007. Il a été réélu en 2011, 2015 et 2019. Dans le gouvernement de Wade MacLauchlan, il a été leader en chambre du gouvernement, puis ministre de la Main-d'œuvre et de l'Enseignement supérieur. Depuis les dernières élections, il est porte-parole du caucus libéral en matière de Développement économique et de Tourisme et d'Affaires acadiennes et francophones.

L'élu d'origine acadienne ne parle toutefois pas couramment le français.

Sonny Gallant est le troisième chef du Parti libéral depuis les dernières élections. Battu dans sa propre circonscription, l'ancien premier ministre Wade MacLauchlan a tiré un trait sur sa carrière politique quelques jours après le scrutin. L'ancien ministre Robert Mitchell, réélu dans Charlottetown-Winsloe, a pris la relève pendant quelques mois avant de démissionner à son tour, la semaine dernière, afin de briguer la direction permanente du parti.

Course à la direction

Le nouveau chef libéral par intérim dit qu'il n'est pas intéressé à diriger le parti de façon permanente. Une course à la direction pourrait être organisée d'ici la fin de l'automne ou au printemps prochain, selon lui. Nous en avons parlé brièvement, mais il n'y a pas de date pour le moment, indique-t-il.

En plus de Robert Mitchell qui a fait part de ses intentions publiquement, les anciens ministres Heath MacDonald et Robert Henderson pourraient être intéressés à briguer la direction permanente du Parti libéral de l'Île-du-Prince-Édouard.

Île-du-Prince-Édouard

Politique provinciale