•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élus demandent des réponses sur le prix de l'essence dans l'Est-du-Québec

Pistolet à essence dans une voiture.

L'écart du prix de l'essence est grand entre les régions de la province.

Photo : Radio-Canada / Jean-Francois Deschenes

Radio-Canada

La Ville de Gaspé exige une enquête sur le prix de l’essence dans la région. Elle demande à la Régie de l’énergie du Québec et au Bureau de la concurrence du Canada d’intervenir pour régulariser le prix à la pompe.

La Ville considère le prix beaucoup trop élevé.

Entre le 3 juin et le 26 août derniers, Gaspé a calculé que le prix payé à la pompe était de 0,08 $ à 0, 18 $ plus cher le litre que le prix minimum proposé par la Régie de l'énergie.

Le maire, Daniel Côté, soutient que, cet été, sa région arrivait au deuxième rang des endroits où le prix est le plus élevé après le Nord-du-Québec.

Il se demande si les prix ne sont pas gonflés artificiellement. Le coût de transport ne peut expliquer à lui seul un tel écart. Il y a forcément autre chose qui se doit d’être éclairci par les autorités compétentes, affirme-t-il.

Ce système-là de cartel a existé à Victoriaville et Sherbrooke. Est-ce que c'est ça ici? Je n'en ai aucune idée, mais je veux que quelqu'un enquête et moi je n'ai pas l'autorité.

Daniel côté, maire de Gaspé

Le prix moyen à la pompe était de 1,21 $ le litre en Abitibi-Témiscamingue mardi comparativement à 1,26 $ le litre au Bas-Saint-Laurent et de 1,28 $ le litre en Gaspésie.

Un tableau explicatif du prix moyen à la pompe qui est de 1,26 $ pour le Bas-Saint-Laurent, 1,28 $ pour la Gaspésie, 1,18 $ pour la Côte-Nord, 1,24 $ pour Montréal et 1,13 $ pour Québec.

Le prix moyen à la pompe est plus élevé au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie que dans la grande région de Québec, selon les données de CAA Québec.

Photo : Radio-Canada

La Ville de Gaspé interpelle aussi l'Association pour la protection des automobilistes afin qu'elle se penche sur la question.

Les élus du Bas-Saint-Laurent aussi préoccupés

Le maire de Rimouski, Marc Parent, a réagi à la demande d'enquête sur le prix de l'essence formulée par la Ville de Gaspé.

Selon M. Parent, la Table régionale des Élus municipaux du Bas-Saint-Laurent est aussi préoccupée par le prix de l'essence au Bas-Saint-Laurent.

On ne comprend pas comment ça se fait, par exemple, que l'Abitibi-Témiscamingue réussit à vendre son essence beaucoup moins chère qu'au Bas-Saint-Laurent. [...] Je pense qu'on a besoin d'avoir des réponses, effectivement, soutient le maire de Rimouski.

Un conducteur met de l'essence dans sa voiture.

Le prix de l'essence est plus élevé au Bas-Saint-Laurent que dans la grande région de Québec ou de Montréal en ce moment.

Photo : iStock

La Table constate, tout comme à Gaspé, que le prix à la pompe est plus élevé dans la région par rapport au prix payé dans les autres régions du Québec.

On a fait une vérification et le Bas-Saint-Laurent, pour quelque raison que ce soit, a le prix de l'essence le plus élevé dans tout le territoire du Québec.

Marc Parent, maire de Rimouski

Par contre, les élus du Bas-Saint-Laurent ne demandent pas d'enquête du Bureau de la concurrence pour l'instant.

Avec les informations d'Isabelle Damphousse

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Industrie pétrolière