•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Château Laurier : le débat va se poursuivre devant la Cour

Le Château Laurier vu depuis les écluses du canal Rideau.

Le nouveau rendu architectural pour l'agrandissement du Château Laurier a été dévoilé le 23 mai 2019.

Photo : Larco Investments LTD

Radio-Canada

Patrimoine Ottawa soutient, dans une poursuite déposée lundi à la Cour supérieure de l’Ontario, que la Ville d'Ottawa a commis un vice de procédure en déléguant certains de ses pouvoirs au directeur général du Service de la planification, de l’infrastructure et du développement économique dans le dossier de la construction d’une annexe au Château Laurier.

La requête demande à la Cour d'annuler la résolution de la Ville datant de juillet 2018.

Selon le règlement de la Ville d’Ottawa, le directeur général du Service de la planification, de l’infrastructure et du développement économique peut approuver des demandes en matière de patrimoine seulement lorsque deux critères sont satisfaits : la superficie de l’annexe proposée ne dépasse pas 30 % du bâtiment existant et l’ajout n’a pas d’impact négatif sur les attributs patrimoniaux du bâtiment existant, peut-on lire dans le communiqué publié par Patrimoine Ottawa.

Selon l'avocat qui représente Patrimoine Ottawa, dans le cas de l’annexe du Château Laurier, aucune des deux conditions n’a été respectée.

Le conseil n'a pas satisfait à ces exigences et le conseil n'a pas la possibilité d'aller de l'avant et d'accorder ce permis, a précisé Michael Polowin, avocat pour Patrimoine Ottawa.

Le directeur général du Service de la planification a reçu le pouvoir

En juillet 2018, le conseil a voté en faveur de la dernière mouture du projet d'agrandissement du Château Laurier à la condition que les employés municipaux travaillent avec la firme d'architectes pour apporter certains changements aux matériaux et au design, et pour donner au directeur général du service de planification la permission de les faire approuver par le conseil municipal.

M. Polowin a mentionné que l'ajout proposé est proportionnellement trop important par rapport à la taille du château pour que le conseil municipal puisse déléguer son pouvoir aux fonctionnaires sans une résolution spéciale.

Le pouvoir ne peut pas non plus être délégué lorsque la proposition touche les aspects patrimoniaux d'un bâtiment, a-t-il ajouté.

Dans un courriel, la Ville d'Ottawa a confirmé qu'elle avait reçu une copie de la requête lundi matin.

De nombreux dons

L'organisme Patrimoine Ottawa, en collaboration avec Les Ami.e.s du Château Laurier, ont amassé plus de 67 000 $ en dons afin de contester la décision du conseil municipal d'Ottawa d'accorder à l'entreprise Larco le droit de faire des ajouts à l'hôtel patrimonial.

Larco Investments a présenté pour la première fois son projet il y a trois ans. Il a dû être modifié à cinq reprises avant d’être approuvé, notamment afin de réduire la hauteur de la nouvelle section proposée de 11 à 7 étages.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Ottawa-Gatineau

Politique municipale