•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Expansion du train léger vers Hull-Aylmer : les candidats aux élections se prononcent

Un train du train léger d'Ottawa roule devant un quai.

La ligne de la Confédération de l'O-Train traverse le centre-ville d'Ottawa dans un tunnel.

Photo : CBC/Andrew Lee

Roxane Léouzon

L'expansion du réseau de train léger vers Gatineau pourrait retenir l'attention durant la campagne électorale. Plusieurs candidats aux élections fédérales dans la région se sont prononcés sur le système de transport en commun qu'ils souhaitent voir être implanté pour arrimer le train léger d'Ottawa avec l'ouest de Gatineau.

La Société de transport de l'Outaouais (STO) évalue encore plusieurs scénarios pour mieux desservir les citoyens de Hull et d’Aylmer. Elle privilégie pour l'instant un système qui passerait sur le pont du Portage.

D'autres options sont encore à l’étude, notamment des systèmes entièrement sur rails ou entièrement par autobus. Le maire de Gatineau est quant à lui en faveur d’un projet de train léger.

Nicolas Thibodeau, candidat du Nouveau Parti démocratique dans Hull-Aylmer, appuie pour sa part un mode de transport électrique, comme le train léger, pour ce projet.

On a déjà des autobus, et là, ce qui est important, c’est d’avoir une transition énergétique allant vers l’électricité, donc l’électrification des transports, a-t-il justifié, ajoutant que la collaboration avec les municipalités sera cruciale dans ce dossier.

Nicolas Thibodeau en entrevue devant une affiche de son parti.

Nicolas Thibodeau est le candidat du Nouveau Parti démocratique dans la circonscription de Hull-Aylmer.

Photo : Radio-Canada

Mike Duggan, candidat conservateur dans Hull-Aylmer, croit pour sa part qu'un système plus étendu d'autobus serait plus abordable et répondrait mieux aux besoins des citoyens de l'ouest de la ville. Il est aussi ouvert à l’idée d’un tramway, mais pas à celle d’un train léger.

Notre dossier Élections Canada 2019

À Gatineau, c’est unidirectionnel. Le matin, on vient vers le centre, et le soir, on va vers les banlieues. Il n’y a pas un pôle d’attraction assez large pour justifier un train léger chez nous, a-t-il expliqué.

M. Duggan croit qu’il serait possible rapidement de faire passer plus d’autobus par les ponts existants, comme le pont Champlain, de même qu’éventuellement par le pont Prince-de-Galles, pour rejoindre les stations du train léger dans l’ouest d’Ottawa.

Mike Duggan en entrevue à une intersection.

Mike Duggan est le candidat du Parti conservateur du Canada dans la circonscription de Hull-Aylmer.

Photo : Radio-Canada

De son côté, la candidate libérale dans Ottawa-Centre, Catherine McKenna, a laissé entendre que son parti allait bientôt annoncer ses couleurs dans ce dossier.

On doit avoir un plan de transport et ça inclus le train léger, parce que les gens habitent des deux côtés [de la rivière], a-t-elle indiqué. Les gens travaillent des deux côtés, ils jouent des deux côtés, alors ça, ça va être la vision. On va annoncer plus pendant la campagne.

Catherine McKenna en entrevue à Radio-Canada, à l'extérieur.

Catherine McKenna est candidate pour le Parti libéral du Canada dans la circonscription d'Ottawa-Centre.

Photo : Radio-Canada

La candidate du Bloc québécois dans Hull-Aylmer n’a pas arrêté son choix quant au mode de transport à adopter pour ce projet. Joanie Riopel réclame toutefois que la décision soit remise entièrement aux ordres de gouvernement provincial et municipal.

Le gouvernement du Québec a déjà annoncé qu’il est prêt à financer un projet de train léger dans l’ouest de Gatineau à 60 % des coûts, mais le financement provenant du fédéral est encore incertain.

Portrait officiel de Joanie Riopel.

Joanie Riopel est la candidate du Bloc québécois dans la circonscription de Hull-Aylmer.

Photo : Bloc québécois

Avec les informations d’Antoine Trépanier

Ottawa-Gatineau

Politique fédérale