•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police de Saskatoon appelle la population à la vigilance après une vague de surdoses

Dave Haye se tient debout durant une entrevue.

Neuf cas de surdoses ont été enregistrés dans la Ville des Ponts depuis le 8 septembre, selon le surintendant du service de police de Saskatoon, Dave Haye.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le service de police de Saskatoon pense que le fentanyl serait à l’origine de trois surdoses survenues durant la fin de semaine et invite la population à faire preuve de vigilance.

On dit toujours à la population que les drogues illicites comportent plusieurs risques. C'est difficile de connaître toutes les substances impliquées et la concentration des drogues, déclare le surintendant du service de police de Saskatoon, Dave Haye.

Cinq surdoses sont survenues en seulement 30 heures, les 13 et 14 septembre.

Il s'agit notamment d'une femme à qui de la naloxone a été administrée lors de l’intervention des premiers répondants, mais sans succès, et dont le décès a été prononcé à l’hôpital. Le service de police ne sait pas encore quelle drogue elle avait consommée.

Dave Haye indique que, depuis le 8 septembre, 9 cas de surdoses ont été enregistrés dans la Ville des Ponts.

Ces surdoses sont survenues dans différents quartiers, ajoute-t-il, une situation hors de l'ordinaire.

Il invite toute personne qui est témoin d'une surdose à appeler le 911 en précisant que cette personne sera protégée par la Loi sur les bons samaritains secourant les victimes.

Cette loi offre une immunité contre des accusations de possession simple d’une substance contrôlée pour les personnes qui composent le 911 pour elles-mêmes ou pour une autre personne en état de surdose.

Avec les informations de Samuel Desbiens

Saskatchewan

Drogues et stupéfiants