•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

IGA réduit ses emballages

Des fruits sans emballage pour éviter l'utilisation de sac à usage unique.

Des fruits sans emballage pour éviter l'utilisation de sac à usage unique.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

À compter d’aujourd’hui, les clients des épiceries IGA de la région peuvent se présenter en magasin avec leurs contenants réutilisables.

L’expérience qui avait débuté dans certains magasins à Montréal se poursuit en Mauricie, une étape parmi d'autres pour réduire les emballages de plastique.

Des changements qui demandent de l'adaptation pour les commerçants, selon Selena Baril propriétaire du IGA Extra à Shawinigan. « C'est sûr qu'il faut faire de la formation au niveau de tous les employés, s'assurer que tout le monde comprend le fonctionnement. »

Selena Baril propriétaire IGA Extra à Shawinigan

Selena Baril propriétaire IGA Extra à Shawinigan

Photo : Radio-Canada

De nouvelles façons de faire qui doivent néanmoins se faire en respectant des mesures d'hygiène et de salubrité.

Le IGA Extra de Shawinigan avait pris les devants il y a quelques semaines en éliminant les emballages de plusieurs légumes.

L’expérience fera diminuer l’utilisation des emballages de plastiques à utilisation unique, mais les commerçants craignent des pertes, estime madame Baril : « C’est sûr qu'un légume non emballé, à l'air libre, sa durée de vie va être moins grande que quand ils sont dans des sacs de plastique. »

L’entreprise a fait l’acquisition d’un comptoir nébulisateur qui permet de garder un taux d'humidité optimal et ainsi réduire le gaspillage alimentaire.

La prochaine étape sera d'éliminer les sacs de plastique au comptoir. Encore là, d'autres défis attendent l'équipe de Selena Baril qui devra trouver des solutions pour les clients qui commandent en ligne.

Des clients à la caisse du IGA Extra de la famille Baril

Des clients à la caisse du IGA Extra de la famille Baril

Photo : Radio-Canada

Malgré tous ces efforts, la propriétaire souligne que le client doit lui aussi collaborer.

On parlait des paniers de récoltes cet été, un produit non emballé. Mais si chaque client nous demande de le mettre dans un petit sac de fruits et légumes rendu à la caisse, on travaille un peu à l'envers.

Selena Baril, propriétaire IGA

Tous ces changements et ces adaptations arrivent alors que les sacs de plastique ne sont plus recyclés en Mauricie depuis quelques mois. Des consultations publiques s’amorcent cette semaine sur les contenants de plastique à usage unique.

Selon les informations recueillies par Pascale Langlois

Mauricie et Centre du Québec

Environnement