•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un criminologue étudie les effets de la légalisation du cannabis sur les Canadiens

Une jeune femme souriante tient une cigarette de cannabis dans une main.

Le criminologue Michael Boudreau veut savoir de quelle façon la légalisation du cannabis a touché différentes régions du pays.

Photo : AFP/Getty Images / MARTIN BERNETTI

Radio-Canada

À l'approche du premier anniversaire de la légalisation du cannabis, un professeur de l'Université Saint-Thomas, au Nouveau-Brunswick, tente de déterminer les effets qu'a eus le commerce de cette drogue dans différentes régions du Canada.

Selon Michael Boudreau, criminologue à l'Université Saint Thomas, à Fredericton, d'autres pays considèrent le Canada comme un exemple à suivre en ce qui concerne la légalisation du cannabis.

Attendue par plusieurs et dénoncée par d'autres, la journée de la légalisation du 17 octobre 2018 a fait parler d'elle au pays et à l'étranger.

Une queue devant une succursale de Cannabis NB à Moncton.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une longue file de clients s'étirait devant une succursale de Cannabis NB avant l'ouverture d'un magasin de Cannabis NB, le 17 octobre 2018.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Steinbach

Mais un an plus tard, quel est l'impact de la légalisation sur les citoyens? Voilà ce que des chercheurs tentent de déterminer.

Même si le Canada n'est pas le premier [pays] à légaliser le cannabis, c'est plutôt à la mode en ce moment et beaucoup de pays se tournent vers le Canada pour savoir comment cela va se passer, indique Michael Boudreau.

Michael Boudreau.

Le criminologue Michael Boudreau

Photo : Radio-Canada

Il estime que plusieurs aspects de la légalisation du cannabis au Canada méritent d'être étudiés et que plusieurs gouvernements observent ce qui se déroule au pays depuis octobre dernier. Il tentera aussi de rassembler plusieurs études déjà réalisées afin de faire une synthèse de leurs conclusions.

Il y a beaucoup de regards sur le pays [le Canada], donc pourquoi ne pas commencer maintenant à mener quelques études pour voir ce qu'on fait de bien et ce qu'on fait de mal? propose M. Boudreau.

Michael Boudreau ne travaille pas seul. Il est appuyé par une autre chercheuse, Sarah Hamill, professeure au Trinity College, à Dublin.

Ils ont lancé un appel public à la communauté scientifique pour trouver des chercheurs qui voudraient contribuer à un numéro spécial de la Revue d'études canadiennes, qui sera consacré entièrement au « cannabis au Canada ».

Une personne tient dans ses mains des produits dérivés contenant du cannabis.

Certains des produits offerts dans les boutiques de cannabis.

Photo : Radio-Canada / Dan Taekema

Ils seront tous les deux invités spéciaux de cette édition de la Revue, qui devrait être publiée au printemps 2021.

C'est dans cet article que les gens pourront prendre connaissance de leur étude et de leurs conclusions.

L'étude aborde des thèmes tels que les effets de la légalisation sur le marché noir, soulève la question de savoir si la légalisation du cannabis peut mener à la décriminalisation d'autres drogues et d'autres sujets encore.

Michael Boudreau croit qu'il est essentiel d'étudier les premiers effets de la légalisation même si les résultats peuvent être discrédités par des études ultérieures.

Dans cinq ans, ce que nous produisons dans le cadre de cette rechercher poussera peut-être les gens à se dire : "Ils se sont vraiment trompés", mais ça va, ça aussi, parce que vous apprenez de ces erreurs et de la recherche, dit le criminologue.

M. Boudreau veut aussi analyser le modèle de vente et de distribution du cannabis et ainsi voir quelle serait la meilleure méthode de vente pour ce produit.

Des endroits comme le Nouveau-Brunswick ont du mal à vendre ce produit et à en tirer profit, dit-il.

Avec les renseignements de CBC

Nouveau-Brunswick

Cannabis