•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le conservateur Bernard Généreux lance sa campagne

Le candidat conservateur Bernard Généreux

Bernard Généreux représente le Parti conservateur du Canada aux élections de 2015. Il a remporté les élections en 2009 et 2015, mais a perdu de justesse en 2011 au profit du NPD.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Miriane Demers-Lemay

Le député sortant de la circonscription de Montmagny–L'Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup, le conservateur Bernard Généreux, a lancé sa campagne électorale où la lutte pourrait de nouveau être serrée cette année.

Le candidat, qui a perdu la circonscription de justesse en 2011 et l'a remportée de nouveau en 2015, veut notamment s’attaquer à la pénurie de main-d’œuvre en allégeant la lourdeur du processus de sélection des immigrants et en éliminant les contraintes fiscales pour les retraités voulant retourner sur le marché du travail.

Tout le monde nous en parle, il y a des restaurants qui ferment, il y en a un pas loin d'ici qui a fermé juste la semaine dernière, explique-t-il, en ajoutant que la pénurie de la main-d’œuvre pourrait s’accentuer avec le vieillissement de la population.

On va continuer à travailler très fort, et encore une fois mettre des incitatifs pour ramener les gens de 55 ans et plus à travailler, dit celui qui propose d’alléger les contraintes fiscales des retraités qui souhaitent revenir travailler. Cette proposition aurait été suggérée lors d’une tournée de consultations du Parti conservateur du Canada dans la province.

Notre dossier Élections Canada 2019

La porte ouverte au transport des hydrocarbures

Bernard Généreux se positionne également en faveur de l’établissement d’un « corridor énergétique » reliant le Canada d’est en ouest, qui pourrait ranimer des projets de construction de pipelines dans la province.

Le pétrole fait partie de la réalité canadienne, on est un pays exportateur de nos ressources naturelles. Ce qu’on propose, c’est de faire un corridor énergétique où pourrait transporter du pétrole et du gaz, mais aussi de l’électricité, explique M. Généreux, qui souhaite également l’abolition de la taxe carbone.

Le candidat, qui indique que la protection de l’environnement fait partie de ses priorités, mise plutôt sur le développement de technologies innovantes, donnant comme exemple une nouvelle technologie permettant de transformer le plastique en essence.

Bernard Généreux devant une pancarte électorale du Parti conservateur

Bernard Généreux a été député de la circonscription Montmagny–L'Islet–Kamouraska–Rivière-du-Loup de 2009 à 2011, et de 2015 à 2019.

Photo : Radio-Canada / Miriane Demers-Lemay

Parmi les autres priorités de Bernard Généreux se trouvent les services internet et cellulaire dans la région, le développement économique des régions et le retour à l’équilibre budgétaire. Le candidat en a d’ailleurs profité pour écorcher au passage le gouvernement libéral « vivant au-dessus de ses moyens ».

Le candidat dit être satisfait du bilan de son dernier mandat, affirmant vouloir continuer à être proche de ses concitoyens.

Le 21 octobre, Bernard Généreux affrontera notamment le cinéaste Hugo Latulippe, qui s’est rangé sous la bannière néodémocrate, le libéral Aladin Legault d’Auteuil, ainsi que le bloquiste Louis Gagnon.

Bas-Saint-Laurent

Élections fédérales