•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD promet une stratégie nationale pour l’industrie automobile

Une travailleuse sur la chaîne d'assemblage de la Pacifica.

Le NPD veut rétablir le Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile aboli par les libéraux fédéraux.

Photo : Associated Press / Carlos Osorio

Radio-Canada

Le NPD fédéral propose une stratégie nationale du secteur de l'automobile qui comprendrait un fonds de 300 millions de dollars pour l’innovation.

En campagne dans la région de Windsor, les candidats locaux Brian Masse et Tracey Ramsey ont présenté l'approche de leur parti, qui rétablirait entre autres le défunt Fonds d’innovation pour le secteur de l’automobile.

Selon le parti, la promesse est un engagement réel pour faire revenir les constructeurs automobiles au pays.

Mme Ramsey a insisté sur l’importance d’échanges commerciaux qui permettent de maintenir les emplois au pays et de protéger les travailleurs.

Cette annonce survient alors que la suppression d’un des quarts de travail à l’usine Chrysler de Windsor a été annoncée cette année.

L’usine de Nemak, qui fabrique des pièces d'automobile dans cette même ville, fermera quant à elle ses portes au courant de la prochaine année.

Les représentants syndicaux locaux estiment que le besoin d’une telle stratégie est criant.

On l’attend depuis trop longtemps, a déclaré Emile Nabbout, président de la section locale 195 d’Unifor.

John D’Agnolo, président d’une autre section d’Unifor, abonde dans le même sens.

Nous avons absolument besoin d’une telle politique pour éviter des situations comme ce qui se passe à Nemak, a-t-il affirmé. Nous sommes fatigués et frustrés.

Il estime que sans le Fonds fédéral d’innovation pour le secteur de l’automobile, qui a existé de 2008 à 2017, l’industrie automobile aurait complètement disparu du sud de l’Ontario.

Avec les informations de CBC

Industrie automobile

Économie