•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Cinq choses que Jagmeet Singh veut que vous sachiez à propos de son turban

Jagmeet Singh sourit devant un drapeau du Québec.

Jagmeet Singh veut démystifier le turban.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Radio-Canada

Jagmeet Singh explique les secrets derrière son turban, un signe religieux méconnu qu'il souhaite démystifier dans le cadre de sa tournée électorale.

Le chef du NPD dit ne pas croire que les symboles religieux qu'il porte l'empêcheront de recevoir un accueil chaleureux au Québec pendant la campagne électorale.

Celui qui aspire à devenir le prochain premier ministre du Canada, ne pourrait pas être enseignant ou policier et continuer à porter le turban au Québec en raison de la loi interdisant à certains fonctionnaires en position d'autorité de porter des symboles religieux.

Jagmeet Singh s'est entretenu avec nos collègues de CBC dans l'autobus de campagne pour expliquer cinq choses que les gens ne connaissent pas à propos de son couvre-chef coloré.

Le turban doit être un phare pour ceux qui sont dans le besoin

Il mentionne que le turban aide ceux qui le portent à se faire reconnaître comme un sikh

Les sikhs ont toujours été considérés comme les champions de l’égalité, de la protection des droits fondamentaux, de la défense de ces droits et la création de meilleures conditions. Quand vous apercevez un sikh, le turban identifie cette personne comme quelqu’un qui va se tenir debout pour ces droits, même si vous n’êtes pas d’accord avec lui.

Jagmeet Singh en contre-plongée. Derrière lui, le ciel.

Jagmeet Singh dit que son turban est un symbole d'unité et une balise de compassion envers les autres.

Photo : La Presse canadienne / Paul Chiasson

Le turban est un symbole d’unité

La plus grande vocation des sikhs d’afficher le turban est qu’il représente leurs croyances. La justice pour tous, l’égalité et une notion radicale de compassion. L’idée que vous et moi ne sommes qu’un. Si vous avez du mal ou que quelqu’un vous fait du mal, je devrais moi aussi ressentir ce mal.

Il est permis de montrer ses cheveux en tant que sikh

Dans la tradition sikhe, il n’y a pas d’interdiction de montrer ses cheveux. Ce n’est pas que les cheveux doivent rester cachés. Le turban fait partie de l'identité.

Les cheveux de M. Singh sont si longs qu’il peut les enrouler sans élastique. Quand il nage, il les rassemble dans un chignon. Lorsqu'il s’entraîne, il les attache et complète avec un bandeau.

Les techniques pour nouer le turban font partie d’une tradition ancestrale

C’est une tradition ancestrale qui est transmise des parents aux enfants. Dans mon cas, ma mère me l’a appris, c’est une technique traditionnelle que tous les sikhs ne connaissent pas.

Ce sont des connaissances traditionnelles transférées de ma mère à moi et j’espère moi aussi la transmettre à mes enfants si j’en ai.

Un homme et une femme se regardent, un salle animée en arrière plan.

Jagmeet Singh et sa femme Gurkiran Kaur Sighu au congrès du NPD à Ottawa.

Photo : The Canadian Press / Justin Tang

La femme de Jagmeet Singh choisit ses couleurs de turban pour que leurs habits concordent

Au début, c’était moi qui choisissais les couleurs, de manière aléatoire. Je choisissais une couleur que j’aimais, les vêtements que je portais concordaient peut-être pendant un certain temps.

Maintenant, les couleurs sont choisies par ma femme, car elle aime les assortir avec ses tenues.

Avec les informations de CBC

Politique fédérale

Politique