•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les jouets les plus populaires de 1939-1969 exposés à Québec

Le collectionneur de jouets Jean Bouchard

Photo : Radio-Canada/Nicole Germain

Radio-Canada

Les jouets, c'est du sérieux pour Jean Bouchard. Depuis 30 ans, le passionné a rassemblé 2500 jouets de la période 1939-1969. Et le collectionneur a accepté de prêter une partie de son butin le temps d'une exposition au Centre d'interprétation historique de Sainte-Foy.

Le sous-sol de la résidence de Jean Bouchard ressemble à une caverne d'Ali Baba. Le Lévisien de 71 ans a amassé, au cours des 30 dernières années, un véritable trésor pour les personnes qui souhaitent se remémorer leur jeunesse ou en apprendre davantage sur le passé.

Des jouets de la collection de Jean Bouchard.

Des jouets de la collection de Jean Bouchard

Photo : Radio-Canada/Nicole Germain

Les jouets, ça représente la société en miniature. Un jouet, ce n'est pas anodin. Ça ne fait pas juste amuser un enfant. Il apprend plein de choses à travers eux, affirme-t-il.

Cet enseignant à la retraite et psychologue de formation s'est spécialisé dans la collection de jouets les plus populaires de l'époque.

Des jouets de la collection de Jean Bouchard.

Des jouets de la collection de Jean Bouchard

Photo : Radio-Canada/Nicole Germain

Collection variée

Sa collection comprend entre autres plusieurs versions de son jouet fétiche, le bolo, des toupies, des pistolets, des poupées, des voitures, un tricotin, des quilles et des billes de verre.

Ce qui est différent des autres collectionneurs, j'ai des bolos, j'ai des balles bleu, blanc, rouge. Pour moi, il y a du folklore là-dedans et il y a du patrimoine, puis jamais on ne se soucie de ça. Quand on parle du patrimoine, on parle du monde des adultes, souligne-t-il.

Période unique

La période de l'après-guerre est particulièrement fertile, selon lui, pour la fabrication des jouets.

Le jouet s'est démocratisé dans cette période-là, après la guerre. Les gens avaient plus d'argent. Il y avait donc aussi plus de jouets et de beaux jouets. Ils étaient plus réalistes que les jouets d'aujourd'hui, estime Jean Bouchard.

Le collectionneur a écrit trois livres et donné jusqu'à présent plus de 200 conférences sur les jouets. Il en profite chaque fois pour faire parler les gens dans l'assistance de leurs souvenirs associés aux jouets.

Si je prends un bolo, j'ai 10 personnes, j'ai 10 histoires différentes. C'est passionnant. J'apprends encore plein de choses. Quand on est un enfant, tout est extraordinaire. Ça ne prend rien pour nous amuser et trouver ça beau, raconte-t-il.

L'exposition au Centre d'interprétation historique de Sainte-Foy se tient jusqu'à la fin du mois d'octobre. Le Musée de la civilisation souhaite aussi faire l'acquisition d'une partie de la collection de Jean Bouchard.

Avec les informations de Nicole Germain

Québec

Enfance