•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mireille Martin : de Moncton à Charlottetown pour jouer au hockey

Mireille Martin, un grand espoir du hockey néo-brunswickois, jouera au hockey universitaire à l'Île-du-Prince-Édouard.

Mireille Martin est face à la caméra. Elle est assise dans les gradins d'une des patinoires de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard.

Mireille Martin a préféré l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard à celles de Moncton et d'Ottawa.

Photo : Julien Lecacheur

Julien Lecacheur

Mireille Martin, une jeune hockeyeuse de Moncton, a préféré l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard à celle de Moncton. Un choix qui s'imposait et qu'elle ne regrette pas.

En cet après-midi de septembre, Mireille Martin s'entraîne dur en prévision du début de la saison universitaire de hockey féminin. Et à l'approche du premier match, la jeune hockeyeuse de Moncton travaille ses automatismes avec ses nouvelles partenaires.

En effet, Mireille Martin a décidé de quitter son Nouveau-Brunswick natal pour l'Île-du-Prince-Édouard. Le changement s'est effectué en douceur selon elle. Les filles ont été très gentilles avec moi dès le premier jour. J'avais l'impression d'avoir toujours fait partie de cette équipe.

Grand espoir du hockey néo-brunswickois, Mireille Martin, alias Marty, comme la surnomme son entraîneur, a surpris son entourage l'été dernier en annonçant son intention de rejoindre l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard (UPEI). Pourtant, la liste des prétendants était longue pour elle : Moncton, Ottawa ou encore des universités américaines étaient sur les rangs. Mais pour elle, le discours de l'entraîneur de UPEI, la proximité avec ses parents qui résident à Moncton ainsi que son envie de suivre des cours de kinésiologie en anglais ont fait la différence.

L'entraîneur a tout de suite été très accueillant et très gentil avec moi. Il n'y avait aucune gêne dans nos discussions. J'étais vraiment impressionnée et c'est cela qui m'a attirée ici.

Mirelle Martin, joueuse de hockey, UPEI
Mireille Martin est en tenue de hockey sur la glace. Elle regarde au loin, casque sur la tête.

Mireille Martin est déterminée à réussir le passage au niveau universitaire.

Photo : Julien Lecacheur

Un véritable atout pour les Panthers de UPEI

Les entraîneurs des Panthers avaient ciblé il y a plusieurs années déjà Mireille Martin. Décidés à la recruter, ils ont multiplié les appels et autres conversations au cours de la dernière année. Bruce Donaldson, l'entraîneur-chef de l'équipe féminine de hockey de UPEI , se réjouit de pouvoir compter sur une telle joueuse pour les prochaines années.

Elle a une très bonne vision du jeu. C'est une joueuse d'équipe et elle manie très bien la rondelle. Elle va énormément nous apporter.

Bruce Donaldson, entraîneur-chef, Panthers, UPEI
Bruce Donaldson, est assis dans son vestiaire. Il regarde la caméra. Un chandail de l'équipe se trouve derrière lui.

Bruce Donaldson, l'entraîneur-chef des Panthers de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard est ravi d'avoir convaincu Mireille Martin de rejoindre son équipe.

Photo : Julien Lecacheur

Malgré tout, Bruce Donaldson sait qu'il va falloir être patient avec Mireille Martin. À 18 ans, elle va découvrir le hockey universitaire, un hockey plus physique et bien plus rapide que dans la catégorie Midget AAA. Elle est intelligente, elle sait ce qu'elle doit faire pour jouer à ce niveau. Je suis persuadé qu'elle va rapidement s'adapter, soutient-il.

Mireille Martin n'est pas davantage inquiète : J'ai tout de suite vu la différence de niveau lorsqu'on a joué un match l'autre jour. C'est plus gros, plus rapide et plus physique que par le passé, mais ça va aller. Je jouais avec les garçons depuis que je suis jeune. Oui le niveau va être plus élevé, mais j'ai hâte de jouer, explique-t-elle.

Les joueuses des Panthers de UPEI sont agenouillées sur la glace. Elles écoutent leur entraîneur donner les consignes du prochain exercice.

Les Panthers de l'Université de l'Île-du-Prince-Édouard ouvriront leur saison le 4 octobre prochain contre les Reds de l'Université du Nouveau-Brunswick.

Photo : Julien Lecacheur

Les championnats USports comme objectif de l'année

Les Panthers de UPEI ouvriront leur saison le 4 octobre prochain à Fredericton contre les Reds de l'Université du Nouveau-Brunswick. Mais si le premier match s'annonce excitant, joueuses et entraîneurs pensent déjà aux finales nationales qui auront lieu à Charlottetown du 12 au 15 mars 2020, au domicile des Panthers. Quand l'entraîneur m'a dit cela, j'étais à la fois surprise et excitée. J'ai de la chance d'y aller ça va être quelque chose de gros, souligne avec un grand sourire Mireille Martin.

Un championnat important pour elle ainsi que pour UPEI. L'université n'a jamais remporté le trophée national.

Nouveau-Brunswick

Hockey féminin