•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Gaspésiens et les Madelinots les plus modérés dans leur consommation d’alcool

Des bouteilles de vin alignées dans un magasin d'alcool

Le sondage révèle aussi que les Gaspésiens et Madelinots consomment moins de vin que les autres Québécois. (archives)

Photo : Radio-Canada / Maxime Beauchemin

Radio-Canada

La région Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine a reçu le trophée Éduc’alcool de la modération 2019, à titre de championne québécoise de la modération.

Le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy, a remis le trophée, en matinée lundi, au préfet de la MRC Côte-de-Gaspé et maire de Gaspé, Daniel Côté.

Les Gaspésiens et Madelinots ont hérité de ce titre à la suite d’un sondage mené par la firme CROP auprès de 6732 personnes, avec un minimum de 350 personnes par région.

Monsieur Hubert Sacy, en conférence de presse aux côtés du préfet Daniel Côté.

Le directeur général d'Éduc'alcool, Hubert Sacy, est venu à Gaspé pour remettre le trophée au préfet Daniel Côté.

Photo : Radio-Canada

Dans les résultats du sondage, on peut entre autres lire que les Gaspésiens et les Madelinots :

  • sont parmi les moins nombreux à consommer de l’alcool au Québec (79 % des gens sondés ont affirmé avoir bu de l’alcool au cours des 12 derniers mois, contre 85 % au Québec).
  • sont les Québécois ayant les meilleures habitudes en termes de consommation excessive (50 % d’entre eux avouent avoir consommé de manière excessive au cours de la dernière année, contre 55 % au Québec) .
  • sont les conducteurs les plus responsables de la province (41 % affirment avoir conduit un véhicule après avoir consommé de l’alcool à l’intérieur de la limite permise, contre 51 % au Québec)
  • ont une consommation de cannabis moins élevée que la moyenne québécoise (15 % des habitants de la région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine consomment du cannabis contre 18 % au Québec et 15 % de ces consommateurs mélangent alcool et cannabis toujours ou souvent, contre 24 % au Québec).

Ce sondage répondait à un besoin des régions, explique le directeur général d’Éduc’alcool, Hubert Sacy. Les gens aiment se retrouver, savoir où est-ce qu’ils en sont, eux.

M. Sacy ajoute que le sondage a aussi pour effet de mettre fin à des légendes urbaines. Il cite en exemple la région de Chaudière-Appalaches. On disait que c’était la région où il y avait le plus de dossiers de conduite avec les facultés affaiblies, mais le sondage montre que c’est faux, commente-t-il.

Le trophée reçu en Gaspésie

La région Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine succède à Laval et à la Capitale nationale pour les meilleurs habitudes de consommation d'acool

Photo : Radio-Canada

Il espère aussi que le sondage amènera les gens à se poser des questions sur leur consommation. On ne veut pas dire au monde quoi faire, dit-il. Mais s’ils veulent réfléchir là-dessus, ils le feront.

Par ailleurs, M. Sacy mentionne que le fait que les deux tiers des personnes qui ont été interceptées pour conduite en état d’ébriété avaient un taux d'alcool tout juste au-dessus de la limite permise.

Le fait que les Gaspésiens et Madelinots voient et traversent plus de barrages policiers qu’ailleurs au Québec peut influencer leurs comportements, avance-t-il. [...] Ce qui peut faire une différence, c’est la peur de se faire intercepter par la police.

Des clés de voiture à côté d'un verre d'alcool.

Les Gaspésiens et Madelinots sont les conducteurs les plus responsables de la province.

Photo : iStock

Pour sa part, le préfet Daniel Côté admet que les Gaspésiens ont une réputation de party. Mais entre réputation et réalité, il y a tout une marge, indique-t-il.

Je suis fier des résultats. Ça ne veut pas dire qu’on ne fait pas le party, mais qu’on le fait de façon plus responsable.

Daniel Côté préfet de la MRC Côte-de-Gaspé

Mais, ça ne veut pas dire non plus qu’il n’y a aucun problème, ajoute-t-il. Le sondage démontre qu’on est moins pires, en Gaspésie, mais ce n’est pas parfait et on a toujours des efforts à faire.

M. Côté estime qu’il faut faire en sorte que les Gaspésiens soient de meilleurs consommateurs avec les années.

Avec les informations de Bruno Lelièvre

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Bière et vin