•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Délit de fuite mortel : Amosi Niyonkuru cité à procès

Amosi Niyonkuru devant le palais de justice avec ses frères

Amosi Niyonkuru, à la sortie du palais de justice de Trois-Rivières, le 23 juillet 2018

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Amosi Niyonkuru a été cité à procès au terme de son enquête préliminaire au palais de justice de Trois-Rivières.

Le jeune homme, un Drummondvillois de 22 ans, est accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort, de fuite d'un agent de la paix causant la mort et de délit de fuite.

La date de son procès sera fixée le 5 décembre prochain.

Un agent reconstitutionniste de la Sûreté du Québec et deux témoins civils ont témoigné lors de l’enquête préliminaire, qui a pris fin lundi.

Les procédures ont requis la présence d’un interprète qui parle swahili, une langue d’Afrique de l’Est dans laquelle s’exprime principalement l’accusé.

La tenue de l'enquête préliminaire avait d'ailleurs dû être retardée faute de traducteur disponible en juillet dernier.

Le 19 juillet 2018, alors qu’un policier tentait de l'intercepter dans le cadre après le déclenchement de son lecteur de plaques, Amosi Niyonkuru aurait pris la fuite.

Deux voitures accidentées

Un des deux véhicules qui sont entrés en collision était poursuivi par un policier de Trois-Rivières au moment de l'accident.

Photo : Radio-Canada / Gabrielle Proulx

À toute vitesse, il aurait alors heurté trois véhicules sur son passage au bas de la côte Plouffe, dont celui de Jeannot Beaupré, 63 ans, qui a succombé à ses blessures.

Avec les informations de Sébastien St-Onge

Mauricie et Centre du Québec

Procès et poursuites