•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Voie du Nord souffle 10 bougies à Thompson

Des enfants assis par terre dans un gymnase. Sur le plancher est imprimé le logo de l'école, deux inukshuks avec des aurores boréales.

L'école communautaire La Voie du Nord, de Thompson, créée en 2009, accueille des élèves de la petite enfance au secondaire.

Photo : ICI Radio-Canada/Trevor Lyons

Radio-Canada

L’école communautaire La Voie du Nord célèbre 10 ans d'enseignement en français à Thompson.

Daniel Couture, le directeur de l'école, est fier du parcours de son établissement, qui a acquis une place centrale dans la francophonie locale.

À ses débuts, La Voie du Nord était une annexe de l’école primaire Burntwood. Lorsqu’elle a déménagé dans ses propres locaux, il y a trois ans, elle a pu s’affirmer comme un repère névralgique au sein de la communauté francophone, dit le directeur.

On s’est posé la question : "Qui sommes-nous et qu’est-ce qu’on veut faire?" et on a défini notre identité de différentes façons, en restant central dans la francophonie, explique celui qui occupe la direction de l’école francophone depuis cinq ans.

C’est une place qui rassemble le monde et où on a des valeurs communes, ajoute-t-il.

Lorsque l’école a ouvert ses portes, en 2009, elle comptait 39 élèves. Ce nombre a plus que doublé depuis.

Malgré les 700 kilomètres qui séparent Thompson de la capitale manitobaine, le directeur estime que le maintien du lien avec les autres écoles de la division scolaire franco-manitobaine n'est pas insurmontable. Il rencontre souvent les autres directeurs, et les formations permettent aux professeurs de rester en contact avec leurs confrères des autres écoles.

Pour Daniel Couture, le défi reste toutefois de pouvoir offrir des cours spécialisés aux élèves du secondaire.

Il y a des familles qui quittent Thompson ou changent de division scolaire lorsque les enfants vieillissent pour la poursuite de leurs études, mentionne-t-il.

Daniel Couture reste toutefois convaincu de l'importance de l'école.

Selon lui, le fait de célébrer la première décennie de l'établissement est également l'occasion se penser à l'avenir. Il attend avec impatience de définir les objectifs de l'école pour les 10 années à venir.

À écouter au 6 à 9 :

Manitoba

Éducation