•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des rats, des couches et des seringues trouvés dans les sacs de recyclage à Corner Brook

Un homme tient un sac de recyclage et un sac à ordures.

La compagnie Scotia Recyclage déplore la quantité de déchets trouvés dans les sacs de recyclage, à Corner Brook, à Terre-Neuve.

Photo : CBC / Colleen Connors

Radio-Canada

Une mauvaise odeur flotte en permanence à l'usine de recyclage de Corner Brook. L’entreprise qui gère l’usine dénonce la quantité d’ordures que ses employés trouvent régulièrement dans les sacs bleus.

Le président de Scotia Recycling, Dwight Whynot, indique que la présence de seringues, de couches et de carcasses d’animaux rend le travail des employés de l’usine extrêmement difficile.

L’autre jour, j’ai trouvé une carcasse de rat, toujours dans un piège, dans un sac de recyclage.

Dwight Whynot, président de Scotia Recycling

Les employés de son usine sont engagés pour trier les articles recyclables, mais M. Whynot indique qu’ils passent une grande partie de leurs journées à gérer les déchets qui aboutissent dans les sacs bleus.

Des textiles, du polystyrène et des emballages remplis de nourriture sont régulièrement livrés à son usine. Aucun de ces articles ne devrait être placé dans un sac de recyclage. Les objets auraient dû être mis dans un sac à ordures, comme l'exigent les règles du système régional de gestion des déchets de l’Ouest (Nouvelle fenêtre).

Dwight Whynot observe que le taux de contamination des sacs de recyclage dans la région de Corner Brook est d'environ 30 % plus élevé que dans d’autres régions de la province.

Il rappelle aux gens qu’une fois ramassés par des employés municipaux, ces déchets doivent être traités par des travailleurs à son usine.

Il faut seulement que les gens soient plus prudents, suggère-t-il.

Selon Dwight Whynot, on trouve régulièrement dans les sacs bleus :

  • des articles qui ne sont pas des produits recyclables;
  • des contenants pleins de nourriture ou qui n’ont pas été lavés.

Souvent, les sacs contaminés deviennent remplis de vers et, parfois, de petits rongeurs. M. Whynot indique qu’un ou deux sacs remplis de déchets peuvent contaminer tous les sacs dans un camion à ordures. Les sacs de recyclage salis doivent souvent être envoyés au dépotoir municipal.

Bien que les employés de l’usine de recyclage font de leur mieux pour trier les déchets et conserver les matériaux recyclables qui ne sont pas contaminés, ce n'est pas toujours possible, explique-t-il.

Depuis 2018, la Ville de Corner Brook ne ramasse que deux sacs à ordures par semaine. Aucune limite n'existe pour les sacs de recyclage.

Difficile de retenir les employés

Selon Dwight Whynot, le taux de roulement à l’usine Scotia Recycling est bien plus élevé que dans d’autres usines à Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Whynot croit que ce problème est lié aux conditions de travail créées par la présence de déchets comme des couches et des carcasses de rats.

Il demande aux résidents de la région d'essayer de mieux trier leurs déchets par respect pour les travailleurs d’usine et recommande aux gens de se renseigner davantage sur les règles du système régional de gestion des déchets de l’ouest de Terre-Neuve.

D'après les informations de Bernice Hillier, CBC

Terre-Neuve-et-Labrador

Recyclage