•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Entre « excellent » et « aberrant » : premières impressions des usagers du train léger

Des gens traversent les bornes d'accès à la station Tunney's Pasture.

Les passagers étaient nombreux à la station Tunney's Pasture d'Ottawa à l'ouverture de la ligne de la Confédération, samedi (archives).

Photo : Andrew Lee/CBC

Radio-Canada

Lors du week-end d'ouverture du train léger d'Ottawa, Radio-Canada s’est entretenue avec des passagers pour récolter leurs premières impressions.

C’est excellent. Tout ce projet est très réussi, finalement. Le personnel est génial, a constaté Armand Niestovic à sa sortie de la station Parlement, flanqué de son fils qui peinait à contenir son enthousiasme devant les wagons filant à vive allure.

Armand Niestovic pose pour la caméra en compagnie de sa conjointe, de son fils et de sa fille.

Armand Niestovic (à gauche) et sa famille ont bien aimé leur premier trajet à bord du train léger.

Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

C’est tellement beau, c’est propre, c’est doux. Tout le monde a l’air content d’être ici, a souligné quant à elle Anne Leblanc, une autre passagère.

Michèle Coutellier, elle, a applaudi le confort des trains après son premier trajet. Ce n’est pas bruyant du tout, on s’entend parler. Si on est debout, on peut se tenir, a-t-elle fait remarquer.

Mais certaines personnes n’ont pas eu des impressions aussi favorables du train léger. Il n’y a pas de toilettes à chacune des stations, je trouve ça aberrant, a déploré Walter Belyea.

Walter Belyea pose pour la caméra.

Walter Belyea déplore que l'on ne retrouve pas de salle de bain dans toutes les stations du train léger.

Photo : Radio-Canada / Yasmine Mehdi

Les quais ne sont pas aussi larges qu’à Montréal, a noté Hélène Dubé, ajoutant du même souffle qu’outre ce détail, le train léger est très bien.

La comparaison avec le métro de Montréal était aussi inévitable pour George Savoie, qui demeure dans la métropole. J’habite à Montréal, et la plupart des stations de métro ne sont pas accessibles. C’est bien qu’ici, tout le monde puisse prendre le train, a-t-il mentionné.

Angelos Fero et George Savoie posent pour la caméra devant un escalier dans une station du train léger d'Ottawa.

Angelos Fero (à gauche) et George Savoie (à droite) applaudissent l'accessibilité du train léger d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Dominique Degré

Je suis étudiant, et c’est facile maintenant de se déplacer et de prendre le train jusqu’au centre-ville. C’est beaucoup plus pratique que l’autobus, a également noté son ami, Angelos Fero.

Le train léger n’a pas non plus manqué d’attirer des curieux durant sa fin de semaine de lancement. C’était vraiment l’fun. J’avais l’impression d’être à New York. Je conduis, mais je voulais essayer le train, a lancé Alex Campbell.

Avec les informations de Yasmine Mehdi et Dominique Degré

Ottawa-Gatineau

Transport en commun