•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quels sont les enjeux francophones dans les régions rurales du Manitoba?

Le monument à l'entrée du village de Notre-Dame-de-Lourdes.

Le village de Notre-Dame-de-Lourdes, au Manitoba.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Des Franco-Manitobains du village de Notre-Dame-de-Lourdes souhaitent que, durant la campagne électorale fédérale qui vient d'être lancée, les partis politiques se penchent sur différents sujets, notamment la culture francophone et les services aux familles dans les régions éloignées de la province.

Le fait francophone, surtout dans les régions éloignées, c’est important, car tout se passe dans les grandes villes, affirme Jocelyne Doré, de Notre-Dame-de-Lourdes.

Diane Bazin, qui habite également ce village, approuve ces propos. Elle dit souhaiter que les chefs des partis politiques démontrent de l'intérêt envers la culture francophone de ces régions, parce que, dit-elle, elles ont une culture propre à elles.

Toutes les deux demandent davantage de soutien et de programmes pour les francophones dans les écoles.

Plus de places de garderie

La petite enfance est aussi une question prioritaire dans les régions, selon Diane Bazin.

Elle souhaite que le prochain parti au pouvoir concrétise la construction de places dans les garderies francophones.

Ça fait deux ans qu’on attend pour bâtir des places, mais, à chaque fois, il y a des élections, explique-t-elle.

Aide aux familles

L’enseignante Lisa Vigier souhaite pour sa part que le prochain gouvernement offre plus de services sociaux aux familles.

Étant en éducation, tu vois tous les effets des décisions sur les jeunes, explique-t-elle.

Lisa Vigier cite le cas d'un parent qui perd son emploi ou qui n’a pas accès à des services de santé. Selon elle, le stress subi par le parent peut toucher l'enfant et avoir des conséquences sur ses performances scolaires.

Parfois, certains n’ont pas d’argent pour manger, ajoute-t-elle.

C’est vraiment tout [qui a un impact sur les enfants] : l’économie, la religion, les services sociaux, etc., et les enfants, c'est le futur de notre pays, il faut penser à eux aussi.

Lisa Vigier, enseignante

Le manque de personnel dans les écoles et le coût du logement à Notre-Dame-de-Lourdes sont aussi des sujets qui ont été soulevés par certains habitants du village.

Tensions avec la Chine

De son côté, Aubert Comte, un fermier francophone de Notre-Dame-de-Lourdes, s’inquiète, comme de nombreux fermiers des Prairies, des conséquences de la crise diplomatique entre la Chine et le Canada.

Il explique que le prix de son grain a largement diminué depuis la perte du marché chinois, ce qui a eu des conséquences directes sur son revenu.

À ce temps-ci de l’année, on aimerait écouler du grain, mais on est mal pris.

Aubert Comte, fermier

Il souhaite que le prochain gouvernement fédéral puisse mettre fin à la tension entre la Chine et le Canada.

Les électeurs seront appelés aux urnes le 21 octobre prochain.

Notre dossier Élections Canada 2019

Manitoba

Élections fédérales