•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le cinéaste Zacharias Kunuk a présenté son dernier film à Toronto

Les Inuit constatent de grands changements dans le climat du nord du Labrador. La neige arrive plus tard et fond plus tôt par exemple.

Le déclin du mode de vie traditionnel dans le Grand Nord fait l'objet du nouveau film de Zacharias Kunuk.

Photo : CBC

Radio-Canada

Le dernier film du cinéaste inuk Zacharias Kunuk a été présenté en grande première nord-américaine au Festival international du film de Toronto.

Intitulé One Day in the Life of Noah Piugattuk, le film montré en salle vendredi soir décrit un chasseur nomade qu'un fonctionnaire fédéral pousse à s’installer dans un logement permanent avec sa famille.

Le film est basé sur l’expérience de Noah Piugattuk, né en 1900 et mort à l’âge de 96 ans, qui a observé le déclin du mode de vie traditionnel des Inuit.

« Nous voulions montrer comment les choses ont commencé à changer, raconte le cinéaste Zacharias Kunuk. À travers ces communautés, qui sont vraiment des camps de réfugiés, nous voulions expliquer ce qui est arrivé. »

Le cinéaste voulait aussi souligner les malentendus dans le Grand Nord provoqués par des traductions maladroites qui rendaient encore plus difficiles les relations entre les Inuit et le gouvernement fédéral.

Zacharias Kunuk est connu pour son film Atanarjuat : la légende de l’homme rapide, qui a obtenu la Caméra d'Or au Festival de Cannes en 2001.

Grand-Nord

Cinéma