•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Dorian : des plages endommagées pour des années, selon un organisme

Planches brisées d'un trottoir en bois et sable d'une plage.

La tempête Dorian, le 7 septembre 2019, a causé des dommages aux plages et sites touristiques du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

Francis Pilon

Les dégâts de la tempête Dorian risquent d'être visibles longtemps. Les dunes des plages, entre autres, ne reviendront pas à la normale avant quelques années, selon un organisme.

Plus de trois mètres de dunes ont été arrachés par des vents violents et des vagues le 7 septembre à la plage de l'Aboiteau, à Cap-Pelé. Toutes les entrées du lieu ont aussi été abîmées.

Ce genre de dommages est du jamais vu, affirme Julie Cormier, directrice de l'organisme Vision H2O.

Il y a beaucoup de travail à faire pour ramener la plage comme avant. Ça ne se fait pas du jour au lendemain. Il faut donner du temps à la nature pour faire ses choses. On peut compter plusieurs années avant que la plage revienne comme c'était, estime Mme Cormier.

Escalier en bois qui ne touche plus le sol.

La tempête Dorian, le 7 septembre 2019, a causé des dommages aux plages et sites touristiques du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

La scène est similaire, voire pire, à la plage Parlee, à Shediac. Cette dernière a été contrainte de fermer, pour des questions de sécurité, avant que la saison touristique ne se termine.

Le tiers du sable de ses dunes a disparu emporté par la tempête.

Allen Bard en entrevue sur un plateau de télévision.

Allen Bard, directeur des parcs et attractions au ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture du Nouveau-Brunswick

Photo : Radio-Canada

On a eu des dommages chaque année, indique le directeur des parcs et attractions au ministère du Tourisme du Nouveau-Brunswick, Allen Bard. On a toujours un programme pour remettre le sable après les tempêtes à l'automne et au printemps. Par contre, Dorian a été la plus grosse tempête à frapper la plage Parlee et à enlever autant de sable.

Selon lui, le parc provincial de la plage Murray est le site touristique le plus touché par la tempête. Plus de 1000 arbres sont tombés et des roulottes ont basculé sur le côté durant les intempéries.

Bâtiment affaissé, son toit touchant le sol d'un côté.

La tempête Dorian, le 7 septembre 2019, a causé des dommages aux plages et sites touristiques du Nouveau-Brunswick.

Photo : Radio-Canada / Serge Clavet

On aimerait faire venir des experts pour effectuer des vérifications sur les plages. C'est un phénomène qui se passe un peu partout dans le monde présentement, dit M. Bard. Le climat change et les tempêtes deviennent de plus en plus féroces.

Les sites touristiques seront remis en ordre pour accueillir les visiteurs dès l'année prochaine, assure le gouvernement du Nouveau-Brunswick.

    Nouveau-Brunswick

    Incidents et catastrophes naturelles