•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Portes ouvertes à la station d'épuration des eaux de Trois-Rivières

Des visiteurs dans la station d'épuration des eaux.

Les curieux ont pu dimanche visiter les installations de pompage et d'épuration des eaux de Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Pascale Langlois

Radio-Canada

La Ville de Trois-Rivières a ouvert les portes des étangs d'épuration et du site de pompage des Érables. C'était l'occasion pour les visiteurs de mieux comprendre les opérations entourant le traitement de l'eau potable à Trois-Rivières.

L'objectif de l'activité était de sensibiliser les citoyens à réduire leur consommation d'eau.

Il y a beaucoup de subventions au niveau du gouvernement qui sont conséquentes aux efforts que les villes font pour réduire les consommations d'eau potable. [...] Pour réparer, rénover, améliorer ces installations-là , indique Maxime Veillette, contremaître à l'eau potable pour la Ville de Trois-Rivières.

Des gestes simples peuvent être posés comme balayer les entrées extérieures plutôt que les arroser.

L'utilisation de toilettes avec des chasses d'eau réduite peuvent être un bon outil pour réduire les quantités d'eau qu'on prend. Normalement, une chasse d'eau de toilette régulière, on parle de 20 litres d'eau. Donc, c'est quand même énormément d'eau qu'on utilise pour ces besoins-là, explique M. Veillette.

Pour parvenir à bien filtrer l'eau, un travail sans relâche est nécessaire.

Il y a des matières, des déchets qui ne devraient pas se retrouver à l’égout qui se retrouvent dans l’égout. Donc, on les enlève avec nos systèmes de dégrillage. Mais malheureusement, c'est pas tout qui est attrapé par notre système, indique le chef de service de l'hygiène du milieu, Jean Mercier.

Chaque année, ce sont 300 tonnes de déchets, tels applicateurs de tampon, condoms, brosse à dents et même des tubes de dentifrice, qui sont repêchés et dirigés vers les sites d'enfouissement.

Les soies dentaire, les cheveux, les filasses, toutes ces choses-là, ça bloque les pompes. Quand les pompes sont bloquées, malheureusement, le poste de pompage ne peut pas faire son travail, c'est-à-dire de pomper les eaux usées. [...] S'il y a un arrêt complet des pompes, ça s'en va dans le cours d'eau [...] la rivière Saint-Maurice ou le fleuve Saint-Laurent, indique M. Mercier.

Les installations seront de nouveau ouvertes au public le 22 septembre prochain.

D'après les informations de Pascale Langlois

Mauricie et Centre du Québec

Infrastructures