•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les sangliers, un problème grandissant en Saskatchewan

Un troupeau de sangliers sauvages avec des petits dans un champs vert.

Le chercheur Ryan Brook plaide pour de meilleures stratégies de gestion depuis des années.

Photo : Fournie par Ryan Brook

Radio-Canada

Depuis environ 10 ans, la population de sangliers sauvages ne cesse d’augmenter en Saskatchewan.

Un professeur du Collège d’agriculture et de ressources biologiques de l’Université de la Saskatchewan, Ryan Brook, croit même que le nombre de sangliers pourrait dépasser celui des humains vivant dans la province d’ici quelques années.

Il fait remarquer que cet animal se reproduit rapidement, détruit tout sur son passage, en plus d’être porteur de maladies. « Les sangliers causent des milliards de dollars de dommages aux récoltes. Ils pourraient aussi transmettre des maladies sérieuses aux humains et aux animaux de compagnie et de ferme », souligne-t-il.

Ryan Brook étudie l’animal qu’il considère comme une nuisance depuis plusieurs années.

Il est très difficile de s’en débarrasser. Ceux qui ont essayé ont connu un succès limité. Sans une stratégie concrète à long terme, on ne peut pas s’attendre à ce que le problème se règle.

Ryan Brook, professeur au Collège d’agriculture et de ressources biologiques de l’Université de la Saskatchewan

Depuis 2015, c’est la Société d’assurance récolte de la Saskatchewan qui est responsable de gérer la population de sangliers sauvages. 

Son directeur, Darby Warner, indique que des efforts sont faits pour contrôler le problème mentionnant même une collaboration avec Ryan Brook et son équipe, mais admet qu’il n’existe pas de plan à long terme.

« Pour l’instant, nous nous concentrons sur les zones où les sangliers sauvages se trouvent. Nous connaissons du succès. Depuis 2017, nous en avons éliminé 320 », dit-il.

La Saskatchewan compte 58% de tous les sangliers sauvages du Canada, soit la plus grande population au pays. Il est légal de chasser l'animal partout dans la province sans permis de chasse.

Avec des informations de CBC

Saskatchewan

Nature et animaux