•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La marina de Roberval souillée par les canards

Une marina avec plusieurs bateaux et à l'avant-plan, il y a une affiche qui indique qu'il est interdit de nourrir les oiseaux aquatiques.

Un règlement municipal est en vigueur depuis 2018 pour interdire aux citoyens de nourrir les oiseaux aquatiques.

Photo : Radio-Canada / Rosalie Dumais-Beaulieu

Rosalie Dumais-Beaulieu

Les plaisanciers de la marina de Roberval doivent composer avec une surpopulation de canards. La qualité de l'eau et celle des installations nautiques sont en jeu, malgré l'interdiction municipale de nourrir ces oiseaux.

Plus de 200 canards fréquentent la baie. Chaque matin, les quais sont parsemés d'excréments qu’un employé doit nettoyer pendant plus d’une heure.

C’est l’enfer, c’est comme un champ de mines, il y en a partout. C’est dégoûtant.

Claude Lespérance, plaisancier
Un quai avec des excréments.

Les quais sont parsemés de fientes de canards chaque jour.

Photo : Courtoisie : Christian Delaunière

Certification menacée

Ce qui inquiète, c'est la pollution de l’eau et la dégradation des infrastructures.

Le Club nautique de Roberval est classé parmi les meilleures marinas au Québec avec cinq ancres sur cinq pour nos installations et cinq gouttes sur cinq pour la qualité de l'environnement. Si les canards continuent de polluer le bassin, on va sûrement perdre une goutte quand il y aura une analyse d'eau dans la prochaine année, prévoit le directeur général Gérard Brassard.

En 2018, le conseil municipal a adopté un règlement pour interdire aux citoyens de nourrir les canards. Toutefois, il reste encore beaucoup de sensibilisation à faire.

Il faut que les gens comprennent qu’un canard, c’est un oiseau sauvage, martèle Gérard Brassard.

De faux hiboux sont accrochés près des quais et le Club nautique de Roberval songe également à installer des klaxons pour tenter de faire fuir les canards.

Saguenay–Lac-St-Jean

Environnement