•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Antigone, de Sophie Deraspe, sacré meilleur long métrage canadien au TIFF

Une jeune femme regarde vers la droite.

«Antigone», de Sophie Deraspe, remporte le prix du meilleur long métrage canadien au TIFF.

Photo : Courtoisie du TIFF

Radio-Canada

Le film Antigone, de la réalisatrice québécoise Sophie Deraspe, a obtenu dimanche le prix du meilleur long métrage canadien, lors de la clôture du 44e Festival international du film de Toronto (TIFF).

Antigone, présenté en première mondiale au TIFF, adapte de façon contemporaine la tragédie grecque de Sophocle. Le quatrième long métrage de Sophie Deraspe raconte l’histoire d’une adolescente québécoise d’origine maghrébine qui décide de tout risquer pour sa famille lorsque son frère aîné tombe sous les balles d’un policier et que son cadet est menacé d'expulsion.

Nahéma Ricci, l’interprète du rôle-titre, a été nommée au TIFF comme une « étoile montante » dans la catégorie Rising Stars.

Le prix du meilleur premier film canadien a pour sa part été remis à The Twentieth Century, premier long métrage du cinéaste Matthew Rankin. Présenté dans la série Midnight Madness du festival, le film raconte de façon imaginaire les jeunes années du premier ministre William Lyon Mackenzie King.

C'est le film Delphine de Chloé Robichaud qui a reçu le prix du meilleur court métrage canadien, une semaine après avoir été présenté en compétition du côté de la Mostra de Venise. Le film d'animation Physique de la tristesse de Theodore Ushev a pour sa part reçu une mention honorable.

Jojo Rabbit remporte le prix du public

La comédie satirique Jojo Rabbit du Néo-Zélandais Taika Waititi a pour sa part obtenu le convoité prix du public – qui est souvent un indicateur des films qui pourraient bien mettre la main sur des statuettes lors de la prochaine cérémonie des Oscars.

Jojo Rabbit raconte l’histoire d’un jeune garçon allemand, pendant la Deuxième Guerre mondiale, qui aspire à être un bon nazi. Son univers est cependant chamboulé lorsqu’il découvre que sa mère cache une adolescente juive dans leur maison. Il devra donc revoir ses valeurs, avec l'aide de son ami imaginaire : Adolph Hitler.

Un jeune garçon, une femme souriante et Hitler sont assis autour d'une table.

« Jojo Rabbit » de Taika Waititi

Photo : Courtoisie du TIFF

Les films Marriage Story de Noah Baumbach et la Palme d'or Parasite de Bong Joon-ho se sont classés deuxième et troisième dans le coeur des cinéphiles.

Avec des informations de Claudia Hébert

Cinéma

Arts