•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une démarche empreinte de tristesse pour le patron d’Air Saguenay

Deux hommes se font photographier juste à côté d'une croix.

Jean Tremblay (à droite sur la photographie) s'est rendu sur place avec le chef pilote d'Air Saguenay, Alain Lecot.

Photo : avec l'aimable autorisation de Jean Tremblay

Radio-Canada

Le président d'Air Saguenay a accompli son devoir de mémoire.

Vendredi dernier, Jean Tremblay s'est rendu au Labrador pour y planter une croix à proximité de l'endroit où l'un des avions de son entreprise s'est écrasé à la mi-juillet.

En posant ce geste symbolique, il a voulu rendre hommage au pilote et à deux des passagers de l'appareil qui n'ont pas été retrouvés dans la foulée du drame.

J’étais très émotif. J’ai l’impression d’avoir fait la bonne chose et mon deuil en me rendant sur place, a-t-il raconté.

M. Tremblay a expliqué que la croix ayant été fabriquée par l'un des membres de son équipe a été installée sur une île se trouvant au centre du lac Mistastin, le cours d'eau dans lequel l'avion a sombré.

Il a ajouté qu'il tenait mordicus à se rendre sur place.

Je voulais voir l’endroit. J’ai réalisé que le lac est vraiment très, très, très profond. J’ai compris la complexité des recherches pour retrouver l’épave et les corps, a-t-il reconnu.

Saguenay–Lac-St-Jean

Écrasement d'avion