•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Zachary Richard s'implique dans l'immersion française en Louisiane

Zachary Richard en compagnie d'élèves dans une classe.

Zachary Richard a la Louisiane de tatoué sur le coeur.

Photo :  Facebook / Consulat général de France en Louisiane

Radio-Canada

L'artiste acadien Zachary Richard devient porte-parole d'une campagne de sociofinancement destinée à enrichir les programmes d'immersion en français offerts dans les centres scolaires de la Louisiane.

Grâce à cette campagne, le musicien espère que des livres de cours et du matériel scolaire pourront être achetés pour remplir les classes d'immersion.

Des programmes qui, depuis plusieurs années, sont fortement reconnus dans la communauté. Il raconte que les élèves issus de ces programmes ont des taux de réussite supérieurs à la moyenne, surtout au niveau des examens du ministère.

Une affiche sur une autoroute indique aux automobilistes qu'ils sont bienvenus en Louisiane, en anglais et en français.

La Louisiane

Photo : Getty Images

Depuis déjà quelques années maintenant, même nos amis anglophones constatent le succès des programmes en immersion et l'importance de plus en plus grande qu'ils ont dans la communauté, indique Zachary Richard.

Selon lui, le succès et la performance scolaire jouent des rôles essentiels dans le système américain et les résultats scolaires des programmes d'immersion atténuent le mécontentement de ceux qui n'appuient pas l'éducation en la langue française.

C'est un phénomène qui prend de plus en plus de vigueur, dit-il. Le vent est en train de changer et on a le vent dans les voiles.

Zachary Richard

Zachary Richard

Photo : Radio-Canada

Ce n'est pas facile. On fait face à une sorte d'ignorance sur ce que c'est l'immersion, en plus des problèmes budgétaires qui sont un peu le problème de tout le monde.

Chaque année, ce sont près de 10 000 élèves qui s'inscrivent dans les programmes en immersion française de la Louisiane.

Ces programmes sont gérés par le gouvernement et le département de l'éducation, mais une bonne part du financement provient aussi de l'aide de la communauté.

Ces classes sont surtout offertes dans les 22 paroisses de l'Acadiane (communément appelé le Pays des Cadiens).

Selon Zachary Richard, nombreuses d'entre elles se retrouvent au coeur d'une école anglophone, mais cette réalité n'empêche pas les familles à opter pour une éducation en français pour leurs enfants.

Des élèves prennent des notes dans une salle de classe.

Des élèves prennent des notes dans une salle de classe.

Photo : iStock

Au campus de Lafayette, tout se fait uniquement en français. Les jeunes peuvent vivre une toute autre réalité.

Au campus de Lafayette, tout se passe en Français, y compris le midi avec les dames qui servent le lunch, dit fièrement le chanteur.

Au Congrès mondial acadien de 1994, qui prenait place à Shediac, Zachary Richard lançait un cri du cœur au nom des Acadiens de la Louisiane.

Il voulait que les Acadiens se reconnaissent entre eux, au-delà des frontières.

Zachary Richard

Zachary Richard

Photo : Radio-Canada

Mais 25 ans plus tard, l'artiste peut voir le bout chemin qu'ont accomplis les Acadiens du pays voisin. Il reste bien du travail à faire, dit-il, mais « on remonte tous tranquillement la pente ».

Il croit que la survie de l'Acadie, c'est aussi de s'entraider entre peuples acadiens, peu importe notre endroit d'origine.

Lousiane et Acadie, ce sont comme deux jumeaux qui ont été séparés à la naissance, lance Zachary Richard.

Selon un reportage de Michel le samedi

Nouveau-Brunswick

Éducation