•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens inquiets forment une coalition pour préserver le lac Winnipeg

Des algues bleu-vert recouvrent les plages du lac Winnipeg.

Des algues bleu-vert recouvrent les plages du lac Winnipeg.

Photo : Trish Richardson

Chantallya Louis

Une quinzaine de représentants de plusieurs municipalités et associations manitobaines autour du lac Winnipeg se sont rencontrés samedi pour former la « coalition pour sauver le lac Winnipeg ». Ils comptent mettre de la pression les différents ordres gouvernementaux pour préserver le lac et informer la population sur l’état du plan d'eau.

Si nous développons un groupe ou une coalition de gens autour du lac, avec l’appui des conseillers, des maires, des municipalités, peut-être que notre voix sera davantage entendue.

Gordon Campbell, trésorier de l'Association de Lester Beach

Depuis plus d'une trentaine d'années, l'état du lac Winnipeg ne cesse de se détériorer en raison du taux élevé de phosphore, ce qui engendre la présence d'algues bleu-vert et de moules zébrées pouvant être toxiques pour le lac.

La dégradation du lac Winnipeg a des conséquences sur de nombreuses personnes, pas seulement les propriétaires de chalet. Il y a une énorme industrie de pêche sur le lac Winnipeg, et on remarque les changements.

Sandra Mosalowski, représentante non officielle de la communauté des voiliers dans l'ouest du lac Winnipeg

Impact économique

Selon le préfet de la municipalité rurale d'Alexander, Jack Brisco, la détérioration du lac pourrait aussi avoir un impact sur l'économie de plusieurs municipalités autour.

Sans le lac Winnipeg, les hôtels et les restaurants seront déserts. Il n’y aura plus de travail, donc plus de salaires pour les citoyens, explique Jack Brisco.

Quand on dit que le lac Winnipeg est menacé, on veut aussi dire que certaines communautés peuvent être menacées, et je parle des communautés qu’on retrouve sur la rive du lac Winnipeg, continue-t-il.

Le préfet a profité de cette rencontre pour partager la résolution de la municipalité rurale d'Alexander du 30 août 2019 avec ces concitoyens.

Cette résolution demande à la Ville de Winnipeg de revoir sa décision de ne pas utiliser le chlorure ferrique pour diminuer le taux de phosphore dans le lac Winnipeg, une solution qui avait été proposée par la Fondation du lac Winnipeg et l'Institut international pour le développement durable.

Les terres humides pour diminuer le taux de phosphore dans le lac

Parmi les personnes présentes, le chercheur scientifique chez Canards Illimités, Pascal Badiou, a profité de la rencontre pour expliquer l’importance de la conservation des terres humides dans le bassin versant du lac Winnipeg.

Une des raisons del’augmentation du phosphore dans les eaux du lac, c’est l’assèchement des marais, explique-t-il.

Selon lui, il est possible de faire d'importantes rétentions de phosphore sur les terrains humides et ainsi éviter que le phosphore se retrouve dans le lac Winnipeg.

Les plans à court terme de la coalition

L'initiateur de la coalition, Gordon Campbell, explique qu’un petit comité a été formé pour mettre sur pied des plans afin de sensibiliser la population sur la santé du lac et influencer les gouvernements.

Il souhaite aussi impliquer dans la coalition des acteurs économiques comme des entrepreneurs et des compagnies.

Avec la campagne électorale fédérale en cours, M. Campbell souhaite que les chefs des partis politiques proposent des actions concrètes pour protéger l'environnement.

Manitoba

Environnement