•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Grand froid s’empare du carré D’Youville en réalité virtuelle

Des survivants.

Les auditeurs auront la chance de traverser une forêt dans le Grand froid.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Pour une deuxième année, les visiteurs du Festival de cinéma de la ville de Québec (FCVQ) pourront, grâce à la réalité virtuelle, visiter la Place D’Youville envahi par un Grand froid qui menace la race humaine.

Le Grand froid II est la deuxième mouture de l’oeuvre du même nom déjà présentée dans le cadre du FCVQ.

L’oeuvre de réalité virtuelle est produite en collaboration avec l'entreprise de Québec Studio Élément.

Un Grand froid s’empare du carré D’Youville

La production met en valeur une Place d’Youville frappée par une nouvelle ère glaciaire. Pour sauver certains lieux d’une destruction imminente, de grands dômes ont été construits, dont un au dessus de la place D’Youville.

Cette année, le spectateur se promène dans un petit train et y découvre ce monde post-apocalyptique.

Contrairement à l’an passé, où l'on était statique dans la Place d’Youville, cette année, on s’assoit dans un petit wagon et on vous fait faire un petit manège, explique Jean-François Dugal, producteur chez Studio Élément.

Une dame visite la place D'Youville durant le Grand froid avec son casque de réalité virtuelle.

Une dame visite la place D'Youville durant le Grand froid avec son casque de réalité virtuelle.

Photo : Radio-Canada

3 artistes, trois expériences, un lieu

Trois artistes ont participé à la création du parcours, soit Simon Giguère, José Morin et PisHier (Pierre Girard). Trois univers se succèdent.

Simon Giguère, José Morin et PisHier (Pierre Girard).

Simon Giguère, José Morin et PisHier (Pierre Girard).

Photo : Radio-Canada

Moi j’ai été vraiment avec les gangs qui se tenaient [au carrée] dans les années 1980-1990. Ça va des emos, punks, gothiques, à skateur, explique PisHier.

De son côté, José Morin a imaginé une place D’Youville 4 000 ans avant les évènements, alors que le lieu n’était que forêt et attirait les premiers chasseurs-cueilleurs qui pouvaient s’arrêter faire un feu.

Simon Giguère a plutôt exploré la tenue d’évènements culturels à la Place D’Youville, comme le Carnaval de Québec et le Festival d’été de Québec.

Le cout d’un billet pour le Grand froid est de 5 $.

Québec

Divertissement