•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Gatineau célèbre le travail de ses bénévoles des inondations

Une dizaine de personnes remplissent des sacs à l'aide de pelles dans un quartier résidentiel.

Des centaines de bénévoles ont aidé à remplir des sacs de sable à Gatineau pour protéger les résidences des inondations au printemps dernier.

Photo : Radio-Canada / Jean Delisle

Radio-Canada

Les nombreux citoyens qui ont œuvré comme bénévoles pendant les inondations printanières ont embelli la vie de centaines de sinistrés. La Ville de Gatineau leur a rendu hommage, samedi.

En tout une vingtaine de bénévoles ont été honorés lors du Rendez-vous des héros, à la Place de la Cité, dans le cadre du Rassemblement 9-1-1, un événement familial qui permet de mieux connaître le travail des services d'urgences.

Il y a eu de la misère, il y a eu des gens qui ont passé des moments difficiles et, grâce à ces bénévoles-là, ça été un peu moins difficile, a affirmé le maire de Gatineau, Maxime Pedneaud-Jobin. Ça aide aussi les sinistrés à se refaire une vie plus facilement.

M. Chartrand sourit à la caméra sur une rue inondée.

Patrick Chartrand, bénévole lors des inondations de 2019

Photo : Radio-Canada / Roxane Léouzon

Lors des inondations de 2017 et 2019, Patrick Chartrand a livré de la nourriture et des sacs de sable aux sinistrés à l’aide d'un ponton.

Pendant les premières semaines, on allait porter des poches de sable aux résidents, on montait des murs aux résidents, dit-il. Après ça, vu que la demande était encore là, on a offert un service d’aller porter à manger à toutes les maisons. Les restaurants de la région ont tout donné. Pendant six semaines, il y a 300 repas qu’on allait livrer par soir.

Une femme en entrevue.

Mélissa Landry a créé une page Facebook en 2017 pour avenir en aide aux sinistrés des inondations à Gatineau.

Photo : Radio-Canada

Mélissa Landry, elle, a créé une page Facebook pour aider les sinistrés lors des inondations de 2017.

C’est plaisant d’avoir une reconnaissance au bout de la ligne, dit-elle. Parce que j’étais vraiment derrière mes écrans d’ordinateur. Il y a beaucoup de gestion qui s’est fait à l’ordinateur. Les gens ne savaient pas que j'existais, au début. 

Des ateliers et des présentations sur le travail des intervenants d'urgence, notamment des simulations de situations d'urgence, des parcours d'agilité et des formations en réanimation cardio-vasculaire étaient offerts samedi.

Des pompiers font une démonstration.

Des pompiers de Gatineau ont fait la démonstration de leur travail lors de la journée Rassemblement 9-1-1 à la Place de la Cité.

Photo : Radio-Canada

On a le temps d’expliquer comment ça fonctionne, montrer comment les outils sont forts, sont performants, ça impressionne beaucoup les gens, a affirmé Louis-Georges Gaulin, préventionniste au Service des incendies de Gatineau.

C’est sûr que c’est une façon, d’une part, pour nos employés de parler de ce qu’ils font, ils sont fiers de leur travail, a dit M. Pedneaud-Jobin. C’est peut-être aussi une occasion de générer des candidatures éventuellement pour ces postes-là qui sont importants pour nos communautés.

Avec les informations d'Ismaël Sy

Ottawa-Gatineau

Politique municipale