•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Encore du mécontentement face aux transports en commun à Trois-Rivières

Un autobus de la Société de transports de Trois-Rivières.

Autobus de la STTR (archives)

Photo : Radio-Canada / Marie-Ève Trudel

Radio-Canada

Le nouveau réseau de la STTR, la Société de transport de Trois-Rivières, s’attire à nouveau les foudres de ses usagers.

L'un de ces usagers, Yancy Gauthier, déplore que des arrêts qu’il qualifie de sécuritaires aient été retirés au profit d’arrêts non sécuritaires sur le boulevard des Chenaux à la hauteur de la rue Vincent-Bélanger.

Ces arrêts dits sécuritaires permettaient aux usagers de descendre de l’autobus sur un trottoir ou une zone gazonnée.

L’arrêt que M. Gauthier considère problématique fait en sorte que les usagers doivent sortir de l’autobus tout près des voitures qui circulent.

Il estime que l’arrêt est dangereux, notamment pour les familles avec des enfants en bas âge.

Sur le boulevard des Chenaux, ça roule. Ça circule beaucoup et ça finit par être dangereux. Moi-même, à plusieurs reprises, je passe proche de me faire accrocher par une auto. Faut pas attendre qu'il y ait un accident, souligne M. Gauthier.

La Ville persiste et signe : le nouveau réseau est encore en essai. Le conseiller municipal Claude Ferron souligne que Trois-Rivières se donne un an pour apporter l'ensemble des correctifs nécessaires.

Dans l'ancien réseau aussi, il y a sûrement des endroits où c'était plus dangereux que d'autres. [...] On ne peut pas faire du cas par cas non plus. Si on veut faire plaisir à quelqu'un, mais c'est au détriment de qui aussi? Donc, on essaie d'être le plus équitable possible en maintenant cette idée de sécurité-là, soutient le conseiller municipal Claude Ferron.

D'après les informations de Sébastien St-Onge

Mauricie et Centre du Québec

Transports