•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Deux étudiants de l'Université de Victoria tués dans un accident d'autocar

La route de Port Alberni à Bamfield a été fermée à la circulation samedi.

Photo : Dean Stoltz/CHEK News

Radio-Canada

Deux étudiants de l'Université de Victoria ont été tués et trois personnes ont été grièvement blessées vendredi soir lorsque leur autocar a fait des tonneaux sur l'île de Vancouver, d'après l'Aviation royale canadienne.

Selon le Centre interarmées de coordination des opérations de sauvetage à Victoria (JRCC), l'accident est survenu sur une route de gravier entre Port Alberni et Bamfield. Un appel au secours a été reçu vers 22 h.

Les trois blessés graves ont été héliportés à Victoria, précise le capitaine David Burneau du Centre interarmées qui a dépêché deux hélicoptères.

Quatorze autres personnes ont été soignées à l’hôpital pour des blessures moins graves. D'autres ont été accueillies dans un centre de réception à Port Alberni. Elles ont pu passer la nuit à l'hôtel, indique Tim Pley, le directeur municipal de cette localité qui compte moins de 20 000 habitants.

Un autocar à l'envers dans une falaise.

L'accident est survenu sur une route de gravier entre Port Alberni et Bamfield.

Photo : Fournie par Robert Dennis Sr.

D’après la responsable des médias à l’Université de Victoria, Denise Help, l’autocar transportait 45 étudiants et deux chargés de cours. Ils allaient vers le Bamfield Marine Science Centre qui mène des recherches sur la faune.

L’autocar était sur le côté presque 10 mètres au bas de la route, raconte Robert Dennis, le conseiller en chef de la Première Nation de Huu-ay-aht de Bamfield. Il circulait en voiture avec sa femme et s'est retrouvé par hasard sur les lieux du drame environ 30 minutes après l’accident.

Deux heures d'attente pour les secours

À son arrivée, M. Dennis explique que des étudiants essayaient de remonter la pente avec l’aide d’une corde.  Une rangée d'arbres empêchait l’autocar de glisser davantage le long de la pente.

« C’est terrifiant », a-t-il déclaré.

Il précise que ce secteur n’a pas de réception cellulaire. Il aura donc fallu que les premiers témoins de l’accident conduisent 45 minutes avant de pouvoir obtenir un signal cellulaire et d’appeler les secours.

Une voiture et un camion de la police sont garés la nuit sur une route avec leurs gyrophares allumés.

Des véhicules de secours sur le lieu de l'accident.

Photo : CHEK News

Les ambulances, dit M. Harris, sont arrivées deux heures après l'accident.

D’après lui, il pleuvait ce soir-là et la route n’est pas facile à manoeuvrer, même lorsqu’il fait beau.  Cela fait des années qu’il demande au gouvernement d’y faire des travaux pour minimiser les risques sur la route.

La compagnie Wilson Transportation confirme dans un communiqué qu'un de ses autocars est concerné par cet accident.  L'entreprise basée à Victoria précise que l'origine de la sortie de route n'est pas encore précisée. 

La Gendarmerie royale du Canada (GRC) mène également une enquête.

Avec les informations de La Presse canadienne

Colombie-Britannique et Yukon

Accidents et catastrophes