•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hémodialyse à Gaspé : des patients attendent toujours un local plus adapté

Ces patients jugent que le nouveau local qui offre des traitements d'hémodialyse à Gaspé est beaucoup trop petit.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

L'ajout de services d'hémodialyse a changé la vie de plusieurs patients souffrant d'insuffisance rénale en Gaspésie, leur évitant de faire des milliers de kilomètres chaque année pour se faire soigner. Par contre, à Gaspé, des patients se sentent à l’étroit dans le local où ils suivent leurs traitements d'hémodialyse. Ils continuent de dénoncer le manque d'espace.

Le local actuel ne permet pas de répondre aux urgences ou à l'arrivée de nouvelles personnes, selon les patients.

En 2017, le ministre de la Santé de l'époque, Gaétan Barrette, annonçait en grande pompe un nouveau service d'hémodialyse pour Gaspé.

Mais l'échéancier était serré : le nouveau local devait être aménagé en seulement quatre mois.

Robert Benoît est heureux de pouvoir recevoir son traitement près de chez lui. Auparavant, il devait se rendre trois fois par semaine à Chandler et rouler, au total, 900 kilomètres. Mais il déplore que l’espace est beaucoup trop restreint.

C'est le même espace où les infirmiers ont de la difficulté à bouger. Quand on compare à Maria, Sainte-Anne-des-Monts, Chandler et tous ceux que j'ai vus à Québec et Lévis, c'est un local plus adéquat pour les hémodialysés.

Robert Benoît, patient
L'hôpital de Gaspé.

L'hôpital de Gaspé

Photo : Radio-Canada / Isabelle Larose

La directrice-générale adjointe du Centre de santé et de services sociaux (CISSS) de la Gaspésie, Johanne Méthot, se veut rassurante.

Des travaux doivent commencer bientôt à l’hôpital de Gaspé, ce qui devrait permettre éventuellement de répondre aux besoins des patients. C'est déjà dans la planification de l'organisation. On comprend qu'actuellement, c'est très temporaire.

Les travaux pour réaménager l'urgence et les soins intensifs, qui débuteront au cours des prochaines semaines, vont libérer de l'espace pour aménager un local plus adéquat qui permettra aussi d'accueillir davantage de patients.

Johanne Méthot, directrice-générale adjointe au CISSS de la Gaspésie

L'ouverture d'un service d'hémodialyse à Gaspé, il y a deux ans, a été en quelque sorte l'élément déclencheur qui a accéléré l'ouverture d'autres centres satellites en Gaspésie.

Ainsi, en 24 mois, 24 patients supplémentaires ont pu recevoir des traitements d'hémodialyse sans avoir à parcourir des centaines de kilomètres chaque semaine.

D'après les informations de Martin Toulgoat

Gaspésie et Îles-de-la-Madeleine

Établissement de santé