•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des engagements demandés pour faire rayonner les fromages québécois à l’étranger

Un fromager tourne d'énormes meules de fromage.

La Fromagerie du Presbytère de Ste-Élizabeth-de-Warwick vient de voir son fromage La Religieuse sacré le meilleur au Québec.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Dumas

Radio-Canada

Le propriétaire de la Fromagerie du Presbytère de Ste-Élizabeth-de-Warwick exhorte le prochain gouvernement fédéral de s’engager à faire rayonner les producteurs de son industrie.

Jean Morin croit que pour assurer la pérennité des fromageries comme la sienne, le prochain gouvernement à Ottawa devra protéger davantage les artisans comme lui.

Il souhaite à tout prix éviter que de futurs accords commerciaux viennent faire de nouvelles brèches dans l’industrie, comme ce fût le cas avec l’accord économique signé avec l’Union européenne.

Des engagements demandés pour faire rayonner les fromages québécois à l’étranger

Selon lui, les compensations promises aux producteurs par le gouvernement de Justin Trudeau ne sont pas suffisantes pour assurer un avenir à son industrie.

On souhaite vraiment que le prochain gouvernement soit capable de mettre ses culottes et d'accepter que le Canada est un  producteur de fromage excellent qui se classe au niveau international et qu'on cesse de prendre le Canada comme une terre d'accueil d'à peu près tous les fromages de la planète.

Jean Morin, propriétaire de la Fromagerie du Presbytère de Ste-Élizabeth-de-Warwick

Des appuis politiques

Le message du fromager est tout à fait légitime croient des candidats néo-démocrates et bloquistes du Centre-du-Québec.

Le candidat du NPD dans Drummond, François Choquette, promet d'ailleurs de se porter à la défense de cette industrie s'il est élu.

On ne peut plus continuer comme ça et nous on a dit c'est fini les brèches au NPD et on va protéger la gestion de l'offre intégralement, affirme François Choquette.

Le candidat du Bloc québécois dans Drummond, Martin Champoux, affirme que son parti entend, lui aussi, prendre ce dossier à bras le corps dès le début de la prochaine session parlementaire.

Le Bloc s'engage à déposer un projet de loi pourexiger que le gouvernement s'engage à ne pas utiliser à nouveau la gestion de l'offre comme monnaie d'échange dans quelque accord internationnal, affirme-t-il.

Le fromager Jean Morin assure qu'il suivra la campagne en cours tout aussi sérieusement qu'il supervise la fabrication de ses fromages.

D’après les informations de Jean-François Dumas

Estrie

Politique fédérale