•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Fransaskois invités à se faire entendre durant la campagne électorale

Plan serré de Denis Simard en entrevue.

« Le vote lui-même c'est un geste de citoyenneté. L'autre geste de citoyenneté c'est de rencontrer les candidats, de leur faire connaître nos dossiers », déclare le président de l'ACF, Denis Simard.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

En ce début de campagne électorale fédérale, plusieurs organismes fransaskois invitent les électeurs dans la fransaskoisie à être proactifs et à interpeller les candidats sur les enjeux propres à leur communauté.

Parmi ces enjeux, le président de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), Denis Simard, cite en exemple le besoin de financement additionnel pour avoir plus de service de garderie, plus d’écoles et aussi plus de service de santé en français en Saskatchewan.

Il indique avoir déjà commencé à rencontrer des candidats pour leur présenter les besoins de la communauté fransaskoise.

« La plus grande chose qu’on demande dans toutes les élections c’est, n’oubliez pas qu’on est là », lance-t-il, lors d'une entrevue à l'émission Point du jour.

Il indique qu’un des enjeux majeurs pour les Fransaskois, mais aussi pour toutes les minorités francophones du pays, est la modernisation de la Loi sur les langues officielles.

« Les trois principaux partis fédéraux se sont engagés à la moderniser. Le détail le plus important sera de savoir comment ils vont le faire », explique-t-il.

Tout en rappelant que l’ACF est une association non partisane, il invite les Fransaskois à s’impliquer dans la campagne pour faire entendre leurs revendications.

Il explique que le site votezlanguesofficielles.ca (Nouvelle fenêtre) de la Fédération des communautés francophones et acadienne du Canada dispose d’un outil qui permet aux électeurs d’envoyer des lettres déjà rédigées aux candidats de leur circonscription.

La lettre disponible sur le site demande entre autres aux candidats de s’engager à moderniser la Loi sur les langues officielles dans la première année du prochain parlement.

Plus de services pour les aînés fransaskois

Denis Simard estime aussi que les candidats devront se prononcer sur ce qu’il compte faire pour les aînés « qui représentent une large proportion de la communauté fransaskoise. »

Plan moyen de Michel Vézina en entrevue.

Le président de la Fédération des aînés fransaskois, Michel Vézina, nomme les questions de santé et de logement comme quelques-unes des préoccupations des aînés fransaskois. (images d'archives)

Photo : Radio-Canada

De son côté, le président de la Fédération des aînés fransaskois, Michel Vézina, invite les aînés à interroger les candidats sur leur programme.

« On va demander aux aînés de poser des questions aux candidats dans les différentes régions. C'est quoi la vision des partis pour les aînés? Il y a des questions au niveau de la santé. Il y a des questions au niveau du logement », déclare-t-il.

En entrevue à l’émission Point du jour, vendredi, il indique que la fédération mène actuellement un sondage auprès de ses membres pour avoir leur vision de l’avenir de l'organisme.

Un plan national de financement du secteur culturel

Pour sa part, la directrice du Conseil culturel fransaskois, Suzanne Campagne, engage le public à interpeller les candidats sur les questions culturelles dont, dit-elle, l’importance est souvent sous-estimée.

Plan serré de Suzanne Campagne en entrevue dans un couloir.

La directrice générale du Conseil culturel fransaskois, Suzanne Campagne, plaide pour un plan national pour financer le secteur culturel.

Photo : Radio-Canada

Elle rappelle que le secteur des arts et de la culture fait travailler plus de 980 000 personnes au Canada. Pour elle, il serait important d’avoir un plan national pour la culture, pour réduire les fluctuations dans le financement alloué à ce secteur, lors des changements de gouvernement.

« Cela pourrait faciliter beaucoup la pérennité de nos organisations culturelles et artistiques », soutient-elle.

Avec les informations de Zoé Clin

Saskatchewan

Élections fédérales