•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La gardienne retrouvée ivre avait déjà fait l’objet d’une plainte

Jennifer Boisvert montre la photo de son fils.

Jennifer Boisvert a porté plainte contre une garderie de Sherbrooke en septembre 2018

Photo : Radio-Canada / Natacha Lavigne

Radio-Canada

La gardienne qui a été retrouvée en état d’ébriété au moment où elle avait quatre enfants sous sa responsabilité avait déjà été visée par une plainte en septembre 2018.

La mère d’un enfant de quatre ans affirme qu’elle s’est plainte au ministère de la Famille quand cette même gardienne a laissé sans surveillance son fils l’an dernier.

La gardienne retrouvée ivre avait déjà fait l’objet d’une plainte

Jennifer Boisvert raconte qu’elle s’était présentée à la garderie plus tôt que prévu pour récupérer son enfant. Après avoir cogné à la porte sans obtenir de réponse, la maman explique qu’elle est entrée dans l’appartement. Elle a retrouvé son fils seul dans une pièce. La gardienne les a rejoints quelques instants plus tard.

On pense jamais que ça va nous arriver, on pense être à l’abri, mais c’est mon enfant qui en souffre aujourd’hui parce qu’on ne peut toujours pas le laisser seul dans une pièce à cause de ça

Jennifer Boisvert

Plainte rejetée

Un mois après avoir déposé sa plainte, Jennifer Boisvert a été informée par le ministère de la Famille que le dossier a été fermé, puisqu’il manquait de preuve pour inculper la gardienne.

 Si le ministère avait agi, il y a un an, on aurait pu les protéger les petits

Jennifer Boisvert

La mère de famille est déçue de ne pas avoir pu en faire davantage pour prévenir l’événement qui s’est produit cette semaine. Jennifer Boisvert affirme qu’elle avait néanmoins tenté de prévenir certains parents qui songeaient à envoyer leur enfant à cette garderie, mais parfois sans succès.

Le ministre de la famille préoccupé

Appelé à réagir sur la situation, le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe, s'est dit préoccupé. Je n'aime pas ça. La santé et la sécurité des enfants, c'est notre priorité. Quand on voit ça, ça nous démontre qu'on doit réfléchir à ce qu'on peut faire pour resserrer la qualité et la sécurité de ces milieux qui sont non régis, souligne-t-il.

La journée qu'il arrivera un drame -et je ne souhaite pas que ça arrive- et qu'on me questionnait après si j'ai fait tout ce que je pouvais pour prévenir ça. Je serais obligé de répondre non. Je ne veux pas être ce ministre de la Famille là.

Mathieu Lacombe, ministre de la Famille

Le ministre a affirmé que la propriétaire était connue du ministère de la Famille. Mathieu Lacombe indique qu'il se questionne à savoir pourquoi la plainte déposée n'a pas eu d'effet dans ce dossier.

La femme de 45 ans qui a été arrêtée dans cette affaire, jeudi, a été relâchée. Elle devrait comparaître le 3 décembre au palais de justice de Sherbrooke.

Avec les informations de Natacha Lavigne

Estrie

Enfance