•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pompiers volontaires recherchés au Lac-Saint-Jean

Le devant d'une caserne d'incendie

Une caserne d'incendie de Dolbeau-Mistassini

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Mélissa Paradis

Dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre, il est de plus en plus difficile pour les petites municipalités de recruter des pompiers volontaires. Les chefs des services incendie tentent de trouver des solutions, mais le temps presse, alors que les effectifs diminuent.

Le problème est tel que les services incendie doivent parfois faire plusieurs appels de candidatures avant de trouver les ressources nécessaires.

À Roberval, 18 candidats seront bientôt soumis à des tests avant d'être embauchés s'ils répondent aux exigences.

La devanture d'une caserne de pompiers

La caserne de pompiers de Roberval

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Pour les recruter, le chef de division du Service de sécurité incendie de Roberval, Guy Mailhiot, a dû diminuer ses critères de sélection.

À Saint-André-du-Lac-Saint-Jean, Saint-François-de-Sales, Lac-Bouchette, Sainte-Hedwidge et Chambord, le bassin de recrutement se retrouve quand même assez vide rapidement, explique-t-il.

Un enjeu provincial

La réalité d'aujourd'hui y serait pour quelque chose selon plusieurs.

Le directeur du Service sécurité incendie de Dolbeau-Mistassini et du secteur est de la MRC Maria-Chapdelaine, Daniel Cantin, mentionne qu'aujourd'hui, combiner l'emploi principal, la famille, les loisirs, ça devient peut-être lourd à supporter pour certaines personnes.

Conscients de ce problème à l'échelle provinciale, le ministère de la Sécurité publique et l'Association des chefs en sécurité incendie du Québec tentent actuellement de trouver des solutions.

Alma, un modèle?

Le Service de prévention des incendies d'Alma pense avoir trouvé une partie de la solution aux problèmes de recrutement.

Une caserne d'incendies

La caserne principale d'Alma

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Depuis 12 ans, tous les effectifs de la MRC Lac-Saint-Jean-Est sont regroupés sous un même service, ce qui permet de savoir où se trouvent les ressources et quelles sont leurs disponibilités.

On va être à même de mieux supporter les gens qui sont de première attaque pour pouvoir livrer la prestation de travail à laquelle on s'attend.

Bernard Dallaire, directeur du Service de prévention des incendies d'Alma

Selon Bernard Dallaire, le recours aux pompiers volontaires est peut-être même dépassé en raison des nouvelles réalités.

Il croit que les services incendie auraient tout à apprendre de la Sûreté du Québec, qui mise sur des ressources permanentes stratégiquement dispersées sur le territoire.

Saguenay–Lac-St-Jean

Emploi