•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les deux agents correctionnels arrêtés pour trafic de stupéfiants suspendus sans solde

Établissement de détention de Rimouski

Les deux agents travaillaient à l'Établissement de détention de Rimouski avant leur suspension sans salaire.

Photo : Radio-Canada

Marie-Christine Rioux

Les deux agents correctionnels de l'Établissement de détention de Rimouski accusés de trafic de stupéfiants, Marc-Antoine Demers, 26 ans, et Pierre-Yves Albert, 30 ans, ont été suspendus sans solde.

Selon le ministère de la Sécurité publique, cette mesure s'applique aux deux hommes depuis le 6 septembre.

Le Ministère précise en avoir informé les deux accusés après avoir pris connaissance des documents officiels précisant la nature des chefs d'accusation qui pèsent contre eux.

Ils avaient d'abord été suspendus avec salaire le 3 septembre, après qu'ils aient formellement été accusés de possession de stupéfiants en vue d'en faire le trafic.

Marc-Antoine Demers fait aussi face à un chef d'accusation de possession d'une arme prohibée sans être titulaire d'un permis qui l'y autorise.

Marc-Antoine Demers sort de l'enceinte du palais de justice.

Marc-Antoine Demers à sa sortie du palais de justice de Rimouski, après sa libération sous caution

Photo : Radio-Canada

Selon la convention collective des agents de la paix en services correctionnels du Québec, les deux accusés maintiennent leur lien d'emploi avec le Ministère tant qu'ils sont dans l'attente de leur verdict.

Les deux hommes seront de retour en cour le 7 octobre. Ils ont tous deux été libérés sous caution en attendant la suite des procédures.

Avec la collaboration d'Isabelle Damphousse

Bas-Saint-Laurent

Justice et faits divers