•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'aide de Québec insuffisante, selon des sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac

Au Québec, sur les 122 familles vivant encore à l'hôtel, deux mois après les inondations, 30 % viennent de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Plusieurs sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac se sentent abandonnés par le gouvernement du Québec. L'aide financière est distribuée au compte-gouttes, et certains constatent que l'argent reçu ne suffira pas à la réalisation de tous les travaux nécessaires.

Dans les quartiers qui avaient été inondés, des pelles mécaniques démolissent les maisons trop endommagées.

Une triste décision qu'appréhende Jean, un sinistré. Le gouvernement lui offre 43 000 $ en aide financière pour la réparer. Mais les dommages sont évalués à 110 000 $, selon lui.

Comment peut-on arriver à des différences [deux évaluations] aussi grandes? Ça, ça me surprend beaucoup, dit-il.

À quelques mètres de là, Eveline Charest fait le même constat : l'aide gouvernementale ne sera pas à la hauteur.

L'assureur est venu et a dit que juste pour la reconstruction des pièces, c'était 93 000 $ de dommages, indique-t-elle. Le gouvernement nous donne 52 000 $ pour tout. L’écart est très surprenant! Mais c’est comme ça pour tout le monde.

Mais selon le gouvernement, cette aide financière en est une de dernier recours. Elle vise à couvrir la réparation des biens de première nécessité.

Une autre sinistrée, Chantal Plouffe, ne souhaite plus qu'une chose : éviter la faillite.

Je travaille fort, j'ai deux emplois pour essayer de me sortir la tête de l'eau. Par contre, mes économies, il n'y en a plus. Ma maison, c’est ma pension, c’est ce que je voulais laisser à mes enfants. Mais combien va-t-elle valoir, maintenant?

Chantal Plouffe, sinistrée

Selon elle, les compensations ne reflètent pas la réalité : Il manque tellement de choses. Le gouvernement me donne 9000 $, mais j’ai besoin d’un 15 000 $.

Pour de nombreux sinistrés, cette situation provoque une grande anxiété.

Moi, je suis allé voir mon médecin, puis il m'a donné un arrêt de travail. Je suis sur les antidépresseurs, explique Sylvie. J'ai pleuré encore hier soir. Il y a des choses qui nous passent par la tête...

Jusqu'à maintenant, le ministère de la Sécurité publique a versé près de 36 millions de dollars en assistance financière aux sinistrés de Sainte-Marthe-sur-le-Lac.

Avec les informations de Dominic Brassard

Politique provinciale

Politique