•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les propos d’une candidate du Parti vert sur la Shoah et Israël dérangent

Visage de Dale Dewar.

Le compte Twitter de Dale Dewar a été supprimé.

Photo :  Facebook

Radio-Canada

Après les propos tendancieux de Dale Dewar, la candidate du Parti vert dans la circonscription de Regina-Qu’Appelle, en Saskatchewan, les Amis du Centre Simon-Wiesenthal pour les Études sur l’Holocauste (FSWC) réclament sa démission.

Selon l'hebdomadaire Canadian Jewish News, Dale Dewar a notamment tenu des propos qui minimisent la Shoah.

Mme Dewar aurait aussi dénigré Israël sur son compte Twitter, en affirmant que le pays est « pratiquement un violeur en série » et que le sionisme est « une secte ».

Je crois qu’il y a de sérieux problèmes avec les politiques du gouvernement israélien vis-à-vis de la Cisjordanie et de la bande de Gaza, mais je suis consciente que mes critiques sont allées trop loin.

Dale Dewar, candidate du Parti vert dans la circonscription de Regina-Qu’Appelle

Aux yeux d’Avi Benlolo, le président du FSWC, les candidats qui font la promotion de l’intolérance et de la haine n'ont pas leur place dans cette campagne électorale.

Le centre s’est adressé à la cheffe du Parti vert, Elizabeth May, pour demander le renvoi de la candidate.

Cette semaine, le Parti vert du Canada a dit avoir accepté la démission de son candidat Erik Schomann, en Ontario, à la suite d'un commentaire jugé islamophobe.

Le Parti vert a profité de l'occasion pour rappeler, dans un communiqué, qu'il a « une politique de tolérance zéro pour le sexisme, l’islamophobie, l’antisémitisme, la misogynie, l’homophobie ou tout autre discours haineux ».

En ce qui concerne Dale Dewar, le parti n'a pas encore pris de décision.

D’après les informations de La Presse canadienne.

Notre dossier Élections Canada 2019

Saskatchewan

Politique fédérale